Les coulisses de Folies vénitiennes 2: c’est l’heure de la fête !

Voici la suite des coulisses des Folies vénitiennes.

Le samedi matin, nous sommes allés, avant l’arrivée des costumés installer les stands sur l’esplanade Germaine de Staël oû l’on vendait des bijoux artisanaux, des cartes postales, des calendriers, des affiches, les poupées mannequins en costumes. Il y avait aussi le stand des bricolages enfants et le départ/arrivée du rallye avec les explications et la remise des prix, adultes ou enfants à la fin. Nous sommes également allé placer les postes du rallye qui étaient dans le parc du château.

Nous avons ouvert le portes du vestiaire assez tôt car ceux qui étaient aux abris y ont pris leur le petit déjeuner. Nous nous sommes retrouvés devant un problème lié au fait que l’extérieur du bâtiment était en travaux et ne permettait pas l’accès au parking prévu juste à côté des vestiaires. Il fallait longer un terrain de foot humide ou faire un autre détour pour rester sur un terrain dur. Mélanie et Tim se sont chargés de l’accueil au parking et Manon des accréditations. Des enveloppes avaient été prévues pour chaque personne, couple, famille ou groupe annoncé. Elles étaient numérotées et une liste alphabétique permettait de retrouver le numéro de l’enveloppe à partir du nom de n’importe quelle personne. A l’intérieur se trouvaient un flyer des Folies vénitiennes, un plan des différents lieux de déambulation et autres rencontres  prévus, un planning avec tous les horaires, un bracelet d’accréditation en plastique par personne à porter tout le week-end et les badges avec tours de cou pour les photographes et accompagnants.

Pour illustrer cet article je vais réutiliser certaines photos déjà publiées sur notre pages de photos des Folies Vénitiennes en mentionnant le nom des auteurs dans la description.

Vers 9h30, les premiers costumés sont sortis des vestiaires pour aller déambuler dans les jardins privés où de jeunes musiciens du conservatoire de Terre Sainte et environs jouaient de la musique classique.

La lumière était très belle dans les jardins et a permis aux photographes de faire de très belles réalisations, voici par exemple quelques clichés.

Vous en trouverez bien d’autres sur la page dédiée aux photos qui est remise à jour au fur et à mesure que nous recevons de nouveaux clichés.

Noua avons pu compter sur le précieux soutien d’une équipe de Casanova incroyablement efficace puisqu’il s’agissait des municipaux qui ont joué le jeu à merveille, n’hésitant pas à se faire des yeux noirs de raton laveurs. Ils ont aidé et guidé les costumés qui ne connaissaient pas du tout le village. Deux secondes après la photo où je suis, avec un Casanova sur le ponton en train d’attendre l’arrivée du bateau de la compagnie de navigation du Léman, nous avons tous les deux failli passer à l’eau car un de mes talons s’est pris dans la grille, heureusement j’ai pu compter sur son soutien !

A 11h30 la parade devait partir depuis le port et aller jusqu’au château. Un véhicule utilitaire devait mettre la musique. Malheureusement quelques ennuis techniques ont retardé le départ et finalement la musique ne s’est trouvée optimum qu’au moment de l’arrivée au château, mais ce n’était pas grave car les spectateurs ont été charmés quand même et applaudissaient… Voici quelques photos de la parade prises par Jérôme puis une petite séquence filmée à l’arrivée prise par Mélanie qui couvrait l’évènement en direct sur Facebook. Les deux photos, dans le bourg, sont d’Alain Riesen :

Après la parade, les autorités de Coppet ont reçu officiellement les masqués lors d’un apéritif privé où tout le monde se retrouvait avec des yeux de raton laveur puisque je rappelle que les Casanova et les municipaux ne faisaient qu’un !

Jacques Bernasconi a immortalisé un joli échange entre Gérard Produit, syndic (maire suisse) de Coppet et sa femme Christiane, présidente de Venezia Côte basque. Quand un panda bleu rencontre un panda noir, qu’est-ce qu’ils se racontent?

 

Les costumés ont ensuite déambulé librement dans le village et au château. Ils avaient la possibilité de faire un tour en calèche:

Au château, nous avions fait les choses en grand puisque même les pompiers étaient de la partie ! Sans rire, heureusement rien de grave, la cheminée du château n’avait pas été utilisée depuis longtemps et une partie du toit a pris feu, mais tout a été rapidement canalisé ! Merci le service du feu !

Pendant ce temps, des dentelières faisaient des démonstrations de magnifiques dentelles au fuseau  au Musée du vieux Coppet et des enfants décoraient des masques sur l’esplanade germaine de Staël avant d’aller se faire photographier avec les costumés qu’ils rencontraient.

A 15 heure, le ciel s’assombrissait méchamment et nous avons fini le podium sous la pluie, mais les spectateurs n’ont pas bougé ! C’était incroyable. Vous trouverez des photos des deux podiums sur la page dédiée aux photos des Folies vénitiennes et une petite galerie à la fin de cet article. Pour le moment, un petit hommage à nos spectateurs pris par Mélanie avec son téléphone, merci encore à eux ! Et merci évidement aux costumés qui n’ont pas hésité à se présenter sous la pluie !

Comme la pluie tombait à la fin du podium, nous nous sommes réfugiés dans les caves et avons invité les spectateurs à nous suivre. Ce fut un très joli moment que la pluie n’a pas réussi à gâcher:

Déambulation Dans Les Caves

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar

Pendant ce temps, au pressoir, il y avait un concert avec des lectures de Corinne ou l’Italie de Germaine de Staël à qui notre manifestations rendait hommage.

Le soir, la Municipalité nous accueillait dans la salle communale pour un souper italien: Risottos et Cannelloni géant  et Tiramisu cuisiné par le traiteur Eldora.

Les risottos étaient faits directement devant nous, Souricette Snow les a immortalisés :

Soirée Du Samedi

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar

Pour la deuxième partie de la soirée, nous souhaitions absolument que les gens se mélangent, fassent connaissance et collaborent dans un projet commun. nous avons donc proposé, juste avant le souper un défi à toute la salle. Les municipaux ont été appelés sur scène. Comme ils étaient huit et que nous avions prévu 10 personnes, Isabelle Naville, l’une des municipales a demandé aux deux costumés qu’elle logeait chez elle pour le week-end de les rejoindre sur scène, Hervé et Philippe ont acceptè de bon coeur. J’ai eu l’idée de cette activité en repensant aux animations des camps que nous faisons avec les élèves. Il y avait à disposition 10 sacs en papier contenant tous le même matériel: ficelles, marqueurs, agrafeuse, ciseaux, scotch, colle, baguettes, brides colson, crayons, bloc de papier et un masque en plastique blanc, En plus, il y avait à disposition pour tout le monde de grands rouleaux de nappes en papier, des serviettes à motifs, des napperons de papiers-dentelle (pour les gâteaux), de la peinture-colle paillettes, etc…  Les costumés étaient appelés à se mettre en groupe, choisir une des personnes qui étaient sur la scène et cogiter pour lui créer un costume entièrement en papier qui devait être fini une heure après la fin du souper, avec tout le matériel rangé. Les invités ont été assez surpris dans un  premier temps, puis sont allé chercher à manger. On ne savait pas trop si ça allait marcher ou pas. Et puis, tout-à-coup, on a vu des personnes s’approcher des mannequins d’un soir pour les réserver, des personnes qui venaient chercher un sac, qui découpaient des nappes, qui décoraient des masques, qui créaient des merveilles de plein de manière différente et la magie a opéré, c’était incroyable. Partout dans la salle des gens s’activaient et créaient des merveilles, on se serait cru dans Cendrillon quand les petites souris s’activent !

Anecdote très drôle, le groupe qui s’occupait de Gérard Produit, le syndic, a décidé de le costumer en Geisha, ils ignoraient complètement  qu’il est marié avec une japonaise et en kimono !

Voici une jolie série de photos que je vous soumets pour vous donner une idée de l’ambiance de ce moment. Chaque groupe a ensuite présenté son modèle. Cette activité pourrait bien devenir l’activité signature de toutes Folies que nous organiserions. En effet, elle a rempli son rôle à merveille pour pousser les gens à se mélanger. Certains se sont même étonnés de s’être si facilement pris au jeu !

Le dimanche matin, nous avons été rejoints par la dynamique équipe des costumés du val d’Aoste qui n’ont pas hésité à se déplacer juste pour un jour et la belle Lucie qui travaillait le samedi !

La première heure de déambulation des costumés était privée, au château. Nous en avons profité pour faire des photos de groupe, plusieurs costumés avaient changé de costumes depuis la veille:

PS: Je n’avais pas noté qui a fait ces deux photos panoramiques, si vous le savez, mettez-moi un commentaire en dessous de cet article et j’ajouterai le(s) auteur(s)

Pour faire une belle manifestations vénitiennes, il faut certes beaucoup d’organisation et de magnifiques costumés. Cependant, ceux qui font que nos souvenirs demeurent et qui savent si bien nous mettre en valeur en immortalisant nos costumes sont les photographes. Ils suivent souvent les masqués tout au long de l’année , depuis Venise jusqu’aux différents carnavals vénitiens de France et d’ailleurs. Beaucoup d’entre eux nous ont fait l’honneur de leur présence à Coppet. Ils ont aussi la lourde tâche de détendre les costumés qui ne sont pas toujours intuitivement Top Models… Jean-Luc Garotin leur a joliment rendu hommage sur Facebook avec une belle série de photos en backstage. Je les ai reprises pour vous les présenter ci-dessous avec quelques autres que j’ai trouvées ici et là. Merci encore à tous les photographes qui nous ont offert des merveilles ! Je précise que les noms inscrits sous les photos sont les noms des auteurs des photos et non des photographes qui sont dessus. Vous retrouverez toutes leurs photos sur notre page consacrée aux photos !

Une fois les portes du château ouvertes au public, un petit concert par le Quintet du Léman avait lieu dans le jardin du château:

Sous un beau soleil.les costumés se sont alors répartis dans le parc du château et dans le village, jusqu’au port. Toutes les photos ensoleillées que vous pouvez voir sur notre page photo ont été prises ce jour là.

En début d’après-midi, Jacques Bernasconi a donné une conférence fort intéressante sur le Carnaval de Venise des origines à nos jours. J’avais pris des photos, mais malheureusement elles sont restée dans les méandres de mon téléphone qui a rendu l’âme quelques jours plus tard ! Les parents pouvaient laisser leurs enfants à Caroline, Stéphanie et Dani, dans les caves. Dani a une formation de conteuse et a enchanté tout ce petit monde. Je profite ici de la remercier pour toute la gestion des bénévoles n’appartenant pas à notre association  ainsi que pour l’animation des podiums qui a été très appréciée !

Dani a ensuite enchaîné avec la présentation du podium du dimanche, moins maussade que la veille et avec beaucoup plus de spectateurs . Dans la galerie photo ci-dessous, vous trouverez d’abord des photos de Daniel Rongin vous montrant la cour d’honneur sans spectateurs où les costumés avaient rendez-vous pour attendre le podium, puis les photos d’Anne Clerebaut en face du podium et de nouveau les photos de Daniel Rongin à la sortie du podium.

Anne Clerebaut Et Daniel Rongin

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar

Après le podium, la journée s’est terminée par des déambulations libres dans le parc du château et chaque costumé est petit à petit rentré se changer, le week-end était terminé.

Je me suis promenée parmi les spectateurs et je dois dire que je n’ai rencontré que des personnes très enthousiastes et heureuses. Plusieurs personnes m’ont dit qu’ils avaient hésité à venir car ils pensaient qu’il n’y auraient qu’un cortège et qu’ils ne verraient pas grand chose. Ils ont été étonnés et charmés de voir des costumés si disponibles et de les rencontrer partout dans le bourg, comme à Venise. Si une deuxième édition il y a, nous ferons bien entendu quelques petits ajustements ici ou là, mais globalement nous sommes très satisfaits de cette première ! Après le départ des costumés, aussi étrange que cela puisse sembler, nous avons tout rangé en une heure seulement ! Il faut dire que chacun savait ce qu’il avait à faire et personne n’a mis les deux pieds dans le même soulier !

Pour conclure en tant que présidente de l’association Objectif Carnaval de Venise, je tiens à remercier chaleureusement dans un ordre aléatoire, en espérant n’oublier personne:

  • Tous les costumés, organisateurs, photographes, bénévoles, présidents d’association, qui ont été les premiers à rendre notre projet possible en répondant au sondage que nous avions mis en ligne il y a 3 ans pour savoir comment organiser une manifestation vénitienne.
  • Tous les costumés, accompagnants et photographes qui ont fait le déplacement vers Coppet.
  • Tous les costumés qui nous ont soutenu dès le départ. se sont inscrits et n’ont malheureusement pas pu nous rejoindre, souvent pour des raisons de santé.
  • Christiane Cazaux Moustrou présidente de Venezia Côte basque (VCBA),  Jacques Bernasconi, notre conférencier   et Jean-Michel Babonneix président de l’association Reflets de Venise de nous avoir fait l’honneur de leur présence et d’avoir fait la promotion de notre manifestation au près de leurs membres.
  • Les bénévoles qui ont surveillé les vestiaires, les stands de vente, l’atelier des enfants et l’exposition.
  • Alice qui grâce à sa présence samedi pour aider le comité, nous a permis de nous costumer un peu aussi.
  • Les jeunes musiciens du conservatoire de Terre sainte et environs, ainsi que leurs professeurs
  • Les musiciens du Quintet du Léman
  • Le Musée du Vieux Coppet qui a ouvert exceptionnellement le dimanche,
  • Les habitants qui ont « prêté » leur jardin
  • Les logeurs de nos invités
  • L’écurie des Vues qui a promené les costumés en calèche samedi
  • Le service d’intendance de Coppet, dirigé par Monsieur Jack,  qui a travaillé dans l’ombre pour installer le podium, sonoriser la parade, tondre l’ancien cimetière qui accueillait aussi des musiciens, mis à disposition toute l’infrastructure dont nous avions besoin, mis nos affiches et suspendu nos banderoles et qui a été là tout le week-end à chaque fois qu’on appelait au-secours!
  • Le château de Coppet pour nous avoir mis sa propriété à disposition
  • Le traiteur Eldora, qui tenait la buvette du château et nous a préparé le souper du samedi soir.
  • Rita et Claudio, les marchands vénitiens qui ont fait le déplacement pour tenir un stand.
  • Barbara Brun, qui a accuellli toute une colonie de costumés chez elle et n’a pas hésité à payer de sa poche les plusieurs centaines de francs de caution nécessaires aux marchands vénitiens pour importer leur marchandise en Suisse.
  • Le food truck qui a servi des snack au port et les autres restaurants qui ont participé à la fête.
  • Les spectateurs nombreux, dont ma cousine Nanou, son mari et sa fille, qui n’ont pas hésité à faire le voyage depuis Montélimar pour venir nous voir le samedi ! Merci à ceux qui sont descendus du train en revenant de la saga des géants qui avait lieu le même week-end à Genève. Merci à nos collègues et amis qui ont fait le déplacement !
  • Isabelle Kaenel, membre d’Objectif Carnaval de Venise qui nous aidé à tout ranger.
  • Les sites et médias qui ont fait la promotion de notre évènement
  • L’école de langue « languages for fun » qui fut la seule entreprise sur les plus de 100 contactées dans la région à nous soutenir financièrement dans notre projet avec le supermarché coop qui nous a offert un bon d’achat.

Et bien entendu, nous remercions  toute la municipalité qui nous a suivi, sans aucune hésitation, dans notre folie en nous donnant plus que nous en espérions et en nous soutenant jusqu’au bout, sans hésiter à porter les masques de Casanova pour aider les costumés ! Un merci tout particulier à isabelle Naville et Bernard Bertoncini avec qui nous avons intensivement collaboré durant les deux ans de préparation, et à Gérard Produit (ci-dessous), syndic de Coppet qui fut le premier à s’enthousiasmer, lorsque je lui ai proposé ce projet.

Et puis, bien entendu, un grand merci à tout le comité d’Objectif Carnaval de Venise, petite association familiale où personne n’a compté ses heures, que ce soit avant, pendant ou après les folies vénitiennes :

  • Christine, caissière de l’association et Christian, amis depuis bien longtemps maintenant, qui ont un jour de 2013 accepté le projet un peu fou de nous accompagner costumés à Venise. Ils n’ont sûrement pas imaginé à l’époque où tout cela allait nous mener, moi non plus d’ailleurs !
  • Dani, ma collègue qui est active dans notre association depuis notre projet avec les élèves de St-prex
  • Stéphanie leur fille, vice-présidente  et Jérôme son mari
  • Mes filles, Mélanie et son ami Tim, Caroline et son ami Yannick, ainsi que Manon.
  • Merci aussi à Aurélie, d’être venu nous soutenir !

C’est ainsi que se concluent nos premières Folies vénitiennes, noud n’y revendrons plus, apr contre la page des ohotos est encore très régulièrement mise à jour !

 

 

 

4 réflexions au sujet de « Les coulisses de Folies vénitiennes 2: c’est l’heure de la fête ! »

Lire vos commentaires est toujours un plaisir, n'hésitez donc pas !