Préparation des Folies vénitiennes 2: Tout, sauf des têtes!

Après les têtes de mannequin, un autre truc qui me faisait cogiter depuis bien longtemps était l’idée de faire des costumes derrière lesquels les gens pourraient se mettre pour se prendre en photo. Je voulais que ça soit vraiment un costume, pas juste une photo. Il me fallait donc trouver un moyen de créer un mannequin sans tête cette fois! J’avais déjà demandé à Christian s’il pourrait me découper des silhouette en bois tout en étant pas très convaincue que ce serait très stable avec le poids du costume et un éventuel petit vent.

L’illumination m’est venue en me promenant chez Ikea. J’ai acheté des valets muets en métal, le modèle Mulig qui ne coûte pas grand chose et qui est parfait pour ce que je veux en faire:

J’en ai acheté 4 pour faire des mannequins de différentes tailles. J’ai commencé par les tailles adultes. J’ai d’abord utilisé un grillage plastifié pour créer une première couche de  jupon:

Il fallait ensuite fabriquer le buste, toujours que devant car je veux que l’arrière soit plat pour qu’on puisse facilement se mettre derrière. J’ai utilisé du grillage métallique assez souple et, pour le modèle grand qui aura  la tête au dessus du haut du valet, j’ai mis du papier mâché par dessus pour solidifier la structure:

Pendant que ça séchait, je me suis concentrée sur le modèle un peu plus petit qui sera plus étroit et donc mieux soutenu par la structure, il n’aura pas besoins de papier mâché.

J’ai créé le buste en moulant le grillage sur un de mes mannequin, puis je l’ai fixé sur le valet. J’ai ensuite fait un 2ème jupon plus souple en tulle en cousant tout simplement sur le grillage quelques mètres de tulle plissée. Enfin, pour que les finitions soient jolies derrière, où les gens se mettront, j’ai créé une sorte de housse noire que j’ai cousu sur le tout. J’ai créé, avec le grillage, un ovale pour enfiler la tête, je l’ai entouré de polaire pour ne pas risquer de blessure et le rendre plus agréable au toucher et je l’ai recouvert du même tissu que la housse noire.

Il ne restait plus qu’à faire la demi-robe qui est tout simplement cousue sur la housse en faisant attention à ce que ça reste joli de dos !

Mais un costume, si on doit se cacher derrière, c’est quand même sympa s’il y a des bras pour l’élargir un peu  !

Je me suisdonc lancée dans la fabrication de bras. J’ai utilisé les bras de mon Manequin Frustella pour mouler du grillage métallique et j’ai rempli le bras de papier journal. Il restait à le fixer au valet muet et à enfiler les manches pour les coudre à la robe, ce qui fixait le tout! Pour les mains j’ai utilisé des gants que j’ai rempli de ouate, puis j’ai cousus à l’intérieur de la manche au grillage.t J’ai créé un chapeau. J’ai fixé un loup pour les yeux car si on met un  masque intégral, les gens ne se reconnaîtrons pas sur la photo 😉 J’ai cousu le bas de la robe à la housse noire, dessous afin que la robe ne se relève pas.

Je ne suis pas 100% satisfaite de ma création pour plusieurs raisons.

  • Les mains n’ont pas la forme que je voulais, elles sont trop molles et gonflées
  • Les bras sont trop longs
  • J’ai oublié de faire un cou ! je trouvais pratique de fixer le chapeau sur la partie étroite, je n’ai pas réalisé que Je n’avais pas de cou! Il va donc falloir que je scie la partie étroite pour remonter un peu la tête.
  • Les noeuds sur les côtés de la tête servent à cacher la barre, ils disparaîtront quand je créerai le cou puisque je vais scier la barre!

Je n’ai pas encore corrigé ces problèmes, mais ça viendra…

Je me suis ensuite lancée sur le grand modèle en espérant faire mieux. Le problème du cou n’existe déjà pas car j’ai utiilisé la partie étroite pour le faire.

J’ai utilisé ensuite la même technique pour créer la robe que je voulais plus large afin que les adultes plus épais puissent aussi se cacher derrière:

J’ai créé les bras de la même façon, mais j’ai découpé l’extrémité en 5 parties pour faire les 5 doigts que j’ai ensuite recouvert de scotch de carrossier pour avoir le toucher que je voulais. J’ai enfilé le gant et j’ai pu bouger les doigts comme je le souhaitais, je peux lui enfiler une bague et lui faire tenir quelque chose si nécessaire! Il me reste à faire le chapeau et finir la customisation  de la jupe !

Voilà donc, après les mannequins à tête, mais sans bras, les mannequins à bras, mais sans tête! Je vais encore faire deux mannequins sur le même principe, mais en taille enfant. Suite au prochain épisode !

 

 

Enregistrer

Enregistrer

4 réflexions au sujet de « Préparation des Folies vénitiennes 2: Tout, sauf des têtes! »

    • Et oui ça fait des idée et non, visiblement, Je n’arrive pas à m’arrêter, j’ai toujours un projet dans la tête ! C’est fatiguant mais je n’arrive pas à ne pas être en train de cogiter sur un truc alors je fais avec ! 😉 Je me dis toujours « après ça tu pourras souffler », et non, je trouve autre chose ! Mais ça apporte plein de satisfactions aussi ! A+! BIses!!

  1. Bonjour, vous êtes bien courageuses….!!!!
    Merci de tant de préparatifs et d’idées innovantes……
    Hâte d’être à vos côtés……
    Vénitiennement, Sylvie

    • Merci Sylvie, c’est vrai c’est du travail, mais si ça fait plaisir aux gens à la fin , ce sera notre récompense ! 😉 Nous nous réjouissons de faire connaissance avec touts les costumés qui seront présents dont nous ne connaissons que quelques uns juste à travers les réseaux sociaux ou par mail !

Lire vos commentaires est toujours un plaisir, n'hésitez donc pas !