66 minutes grand format, notre retour

Sans titre 6Pour ceux qui souhaiteraient voir ou revoir l’émission « 66 minutes grand format » consacrée au carnaval de Venise et entre autre à notre projet, le replay est sur ce lien

 

 

Nous souhaitons tout d’abord remercier chaleureusement toutes les personnes qui ont été touchés par notre histoire et nous ont félicités après l’émission.

C’est vrai, le reportage est très sympathique, même si certains choix de montage nous ont quand même un peu frustrés en pensant à certaines autres séquences tournées qui auraient été plus représentatives de notre voyage.  En fait quand j’y pense, c’est peut-être un peu le même sentiment que quand on lit un bon livre et qu’on est déçu par le film. je dois avouer, qu’au lendemain de la diffusion, j’ai pris du recul et je suis moins déçue, sans doute grâce à tous les retours positifs que j’ai eus aujourd’hui.

Nous aurions surtout bien aimé qu’il y ait une mini séquence (même à la place d’une autre) qui montre l’accueil que les spectateurs et photographes nous ont fait à chacune de nos déambulations, que les enfants puissent s’exprimer sur leur ressenti lorsque les gens les félicitaient, qu’ils venaient poser avec eux ou qu’ils les reconnaissaient parce qu’ils connaissaient le blog, car c’est ça qui nous a motivés à les emmener au carnaval pour renforcer leur estime de soi. Le pari est gagné et nous sommes très fières d’eux, mais ce n’est pas ce qui a été montré.

Nous avons eu le sentiment que les téléspectateurs doivent penser que nous ne sommes allés à Venise que pour participer au concours, car tout a été axé là dessus, alors que ce n’est de loin pas le cas. Je savais avant de partir que le concours est l’occasion pour les vénitiens, qui se sentent dépossédés de leur carnaval par les nombreux costumés français, de privilégier les candidats italiens, voire vénitiens, c’est à quelque part légitime finalement. Si l’on ne me l’avait pas demandé je ne nous aurais donc jamais inscrits. Contrairement à ce qui est dit dans le reportage, le concours a mauvaise presse auprès des costumés français qui y participent rarement.

Enfin, le terme « décrochage » qui a été utilisé pour qualifier la situation scolaire des enfants portait à confusion. Ces élèves ne sont pas en décrochage scolaire, ils vivent depuis de nombreuses années une scolarité difficile parce que, malgré leur travail, ils peinent à atteindre les objectifs de base, à faire des liens entre les différentes notions, etc…  Ils ont donc tendance à se sentir inférieurs à leurs camarades de classe. Si Dani et moi avons choisi d’entraîner ces élèves-là dans ce projet à très long terme (2ans !), c’est que nous espérions leur prouver qu’ils étaient capables d’aller jusqu’au bout, que la solidarité leur permettrait de soulever des montagnes, que même quand on est découragé, il faut persévérer et qu’ils sont capables de créer l’admiration de leurs camarades, de leurs maîtres, de leurs familles et d’inconnus aussi.

J’ai personnellement été blessée de lire, suite à l’émission, sur des réseaux sociaux, des  commentaires de personnes scandalisées qu’en Suisse, on offre un voyage à Venise à des élèves qui ne le mériteraient pas:

Sans titre 6

Exemples de messages bien tristes…

Je rappelle qu’après avoir consacré durant toute une année scolaire une partie de chacun de leurs mercredis après-midi de congé à faire les costumes, durant 4 mois, ils ont fait de nombreuses ventes au porte à porte, dans des magasins et dans un marché de Noël pour récolter la somme qui nous a permis de payer notre voyage, de rembourser les matières premières qui ont servi à faire les costumes et l’achat des calendriers, cartes postales et cartes de visite. Ce voyage ne leur a pas été offert, ils ont travaillé pour l’obtenir ! Il y avait un véritable projet pédagogique visant à renforcer leur estime de soi !

Ceci dit, j’ai peut-être l’air très négative,  je dois dire aussi que nous avons vraiment vécu de jolis moments qui ont été montrés dans le reportage, que nous avons été très honorés et fiers qu’on nous propose ce tournage et que l’expérience restera unique. Les enfants auront appris que la réalité qui est montrée n’est pas forcément exactement ce qui est vécu et que le montage peut tout changer et raconter une autre histoire, c’est aussi une bonne leçon à laquelle ils penseront peut-être en voyant des reportages à l’avenir. Nous avons apprécié les moments de tournage avec Sophie, qui a su nous mettre en confiance, créer des complicités et nous faire comprendre ce qu’elle attendait de nous. Le reportage ne nous a pas trahis, il reflète bien les relations que nous avons avec les enfants et nos propos n’ont pas été déformés. Il y a juste pas mal de petites imprécisions qui s’accumulent, mais que nos proches et nous sommes les seuls à remarquer finalement.

Pour finir je voudrais parler des quatre grands oubliés de ce reportage en précisant que c’était un choix délibéré de la chaîne, dès le départ, de les mettre à l’écart :

Nos amis, Christine et Christian, qui, dès le début du projet, n’ont pas hésité à nous suivre dans cette folie. Ils ont fabriqué leurs costumes et ont comme nous encadré des élèves durant le voyage, mais aussi durant les ventes, le vernissage des costumes et les tournages. Anaëlle me disait encore aujourd’hui que s’ils n’avaient pas été là ça n’aurait pas été pareil, je suis bien d’accord avec elle.

Enfin Cathy et Eliane, les deux mamans qui nous ont accompagnés, n’ont pas chômé, elles ont sans doute parcouru deux fois plus de kilomètres que nous: courant d’un costumé à l’autre pour nous rassembler après les déambulations, transmettant des messages, jouant les photographes, faisant des sandwichs, gardant les tickets de Vaporetto, distribuant les cartes de visite, ajustant une tenue, portant les parapluies après l’averse, trouvant des solutions dans des situations improbables, faisant des traductions, courant après Sophie avant le concours, prenant en charge des groupes dans les moments non costumés et j’en passe.

Encore un grand merci à vous quatre, sans qui l’aventure aurait sans doute été impossible ! Il peut sembler que la proportion d’adultes était très grande par rapport au nombre d’enfants, mais aucun d’entre nous en s’est senti inutile durant le voyage ! Il y avait toujours quelque chose à faire pour chacun !

Vous pouvez consulter tous les articles liés à ce projet en cliquant dans le menu du haut du blog sur http://objectifcarnavaldevenise.com/category/avec-les-eleves/

 

Enregistrer

17 réflexions au sujet de « 66 minutes grand format, notre retour »

  1. Je suis choquée en lisant que des personnes critiquent sur les réseaux sociaux ! mais c’est clair qu’ils se basent sur un résumé de l’histoire pas très fidèle à la réalité ! Ce sont surement des jaloux qui n’ont jamais bougé leur popotin de leur canapé ! 😛
    Tes élèves sont, au contraire, très méritants, c’est clair qu’ils se sont donnés à fond ! Je crois que je me répète, si je dis « encore bravo! » mais on ne le dira jamais assez 😉
    BRAVOOO !!

  2. Bonjour, C’est vrai, souvent le résultat final d’une émission est décevant par rapport au vécu pendant le tournage… je l’ai constaté plusieurs fois, lorsque l’orchestre en tournée était suivi par une équipe, leur vision de nos journées n’étaient pas la même que la nôtre ! Même avec beaucoup de complicité entre l’équipe de télé et les musiciens. L’essentiel est que vous avez été vus, mais surtout que les élèves ont réalisé quelque chose d’exceptionnel. Et zut aux mauvaises langues, à ceux qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de vous voir (à vrai dire, juste une fois…), car les amis avec qui j’étais m’ont un peu bousculée pour avancer dans les visites (j’étais leur « guide », et cela ne me laissait pas beaucoup de liberté, même si nous étions simplement un groupe d’amis et non un voyage organisé !). J’ai à peine 3 ou 4 photos, que je vous enverrai. J’ai suivi votre aventure avec intérêt et enthousiasme. Merci d’avoir lancé cette idée, d’avoir tant aidé à sa réalisation. Encore un grand bravo à vos élèves. Cordialement, Bernadette.

    • Merci Bernadette pour votre gentil message, nous aurons peut-être plus de temps pour faire connaissance l’en prochain à Venise ! En tous cas j’ai été ravie de vous rencontrer !

  3. En tant que costumée je tiens à vous remercier pour cette extraordinaire expérience. Merci pour l’investissement en temps, patience, démarches etc…que celà a représenté. L’important est le souvenir impérissable que cette aventure a représenté pour vous toutes et vos élèves- vous aurez toujours de mauvaises langues pour critiquer ( 2 mandats municipaux me l’ont confirmé) moi ce que j’ai vu c’est le regard de vos élèves, je suis sûr qu’ils n’oublieront jamais ce merveilleux voyage- c’est encourageant de voir des enseignants qui s’investissent comme vous! . Si vous vouliez renouveler ce projet, je vous aiderai volontiers .encore Bravo

    • Merci beaucoup Corinne, les compliments d’une si belle costumée nous vont droit au coeur! Vous êtes bien placée pour savoir exactement ce que nous voulions que les élèves découvrent. Effectivement notre moteur a été de faire briller les yeux des spectateurs sur place et aussi ceux de nos élèves bien entendu ! Je ne suis pas prête à recommencer tout de suite un projet d’une telle ampleur qui m’a demandé beaucoup de sacrifices durant deux ans, mais je vous remercie pour votre proposition ! A bientôt !

    • Vous ne m’embêtez pas du tout Bernadette! Vous pouvez dans le menu cliquez sur « nous contacter » et vous aurez l’adresse mail où nous envoyer vos photos, merci d’avance !

      • Je voudrais vous féliciter pour ce que vous avez accompli avec vos élèves et vous dire combien ce genre d’expérience est bénéfique pour des enfants qui par ailleurs ont des difficultés d’apprentissage scolaire. Ils ont développé beaucoup de compétences, de savoir-faire et de savoir-être qui resteront gravés dans leur personnalité. Moi aussi cela me scandalise d’entendre des gens dire qu’on « offre » un voyage à des enfants qui ne le mériteraient pas, ils n’ont rien compris et c’est dommage. Les jeunes ont travaillé, se sont investis, ont persévéré, ont surmonté leur timidité, ont accepté de ne pas avoir de prix au concours avec le sourire et je trouve cela tout aussi important que d’avoir de bonnes notes en classe… Quant à l’émission, que j’ai regardée attentivement, il est évident qu’elle ne reflète pas l’émerveillement dans les yeux des enfants mais comme vous dites, c’est aussi cela la réalité d’un tournage et du résultat qui s’ensuit. Mais la complicité avec Sophie et ce qu’ils ont vécu là-bas personne ne pourra leur enlever et c’est l’essentiel ! Cela restera inoubliable et vous allez en avoir les retombées positives pendant longtemps. Encore bravo à tous ces jeunes et ceux et celles qui les ont entourés même si tout le monde n’est pas passé à la télé !

  4. Bonjour Nath,

    Je viens seulement de lire ton article et je n’ai pas encore trouvé le temps de regarder le replay, mais tu n’es pas la seule à avoir eu ce ressenti entre le tournage et le montage qui est diffusé. C’est arrivé à des amis pour le carnaval de Venise aussi.

    Il y aura toujours des gens trop obtus ou bêtes pour critiquer sans avoir ni toutes les informations, ni l’intelligence de réfléchir plus loin que ce qu’on leur sert à la télé…

    Néanmoins comme tu le soulignes, ça n’est pas le plus important. Ce qui compte c’est ce que vous avez accompli tous ensemble dans ce projet fantastique ! Encore une fois, je vous réitère à tous mes félicitations et même si notre rencontre n’a été que très brève, je suis très contente que nous nous soyons croisés !

    Bonne continuation dans les futurs projets !
    Bises.

  5. Bravo pour votre initiative! Honte aux grincheux qui commentent méchamment sur les réseaux sociaux! Continuez! De la part de 120 membres de l’association Venezia Côte Basque Aquitaine!
    Et dommage que M6 ait pris ce parti pris bling bling et ait travesti la réalité du Carnaval de Venise des vrais passionnés.

    • Merci Jacques et Christiane, bravo aussi à vous pour tout l’investissement et la passion que vous mettez à faire connaître le carnaval vénitien dans votre région ! Les costumés de votre association, Gigi et Gégé, qui ont participé au reportage étaient magnifiques, bien que trop peu présents à notre goût aussi ! J’ai mis le lien de votre association dans nos coups de coeur liés au Carnaval de Venise, merci encore à tous pour votre soutien !

Lire vos commentaires est toujours un plaisir, n'hésitez donc pas !