Jeudi, le concours…

Jeudi matin, seules Anaëlle et Yasmina sont venues avec Dani Eliane et moi pour suivre Christian et Christine costumés aux matinales. Nous ne l’avons pas regretté car, comme c’était le premier jour de grand beau du carnaval, il y avait beaucoup de costumés. Malheureusement un bande nuageuse, juste au dessus de l’horizon a pas mal retardé l’arrivée du soleil, mais le jeu en valait la chandelle!

Durant les matinales, jai reçu un coup de fil de Sophie qui me demandait si on pouvait participer au concours à 12h30 plutôt qu’à 15h00. Nous sommes donc rentrés vers 8h30 et avons annoncé aux autres que tout le monde devait être prêt pour 10h30 ! A cette heure là nous sommes repartis pour la place St-Marc sous un grand soleil. Nous avons bien fait de nous y prendre à l’avance car qui dit grand soleil dit aussi nombre de spectateurs très largement augmenté, donc nettement plus de temps pour aller d’un point à un autre !

Arrivés à l’arrêt de Vaporetto San Zaccharia, nous avons été obligés de refuser quelques photos pour avancer tous ensemble jusqu’à l’estrade où se déroulait le concours, au fond de a place St-Marc.

Tout-à-coup, alors que nous étions à 1/2 heure du rendez-vous fixé avec Sophie, les organisateurs ont décidé d’avancer le concours. Eliane, la maman de Solène a dû courir de droite à gauche pour retrouver Sophie afin qu’elle puisse filmer le concours qui était le point d’orgue de son reportage. Nous avions plus de distance par rapport à ce concours car ce que nous sommes venus chercher à Venise, nous l’avons trouvé avec les spectateurs et photographes durant toute la semaine. Bref, heureusement Sophie est arrivée à temps !

Nous avons été réunis sous l’estrade et on nous a attribué le n° 3

Puis le concours a commencé, nous avons été appelés sur l’estrade de droite et l’animateur nous a présenté avec l’aide de Dani. Le public nombreux sur la place St-Marc nous chaleureusement applaudis et photographiés.

Le principe du concours est simple: deux podiums, le nôtre à gauche, à l’ombre, avec un animateur et la moitié des participants, un autre  podium à droite, au soleil avec l’autre moitié des participants. Chaque participant (groupe ou individuel) est présenté. Le jury, debout en haut, entre les deux estrades commente les costumes. Une fois les présentations finies, les costumés changent d’estrade en passant par le haut de la scène, ainsi tout les spectateurs peuvent voir tout le monde et il n’y a pas d’injustice par rapport au soleil.

L’animatrice choisit ensuite un participant de son estrade et lui remet une raquette verte. Le présentateur choisit qui il lui oppose et donne une raquette verte. les juges votent. Les costumés perdants descendent du podium et ainsi de suite jusqu’à la fin..

Les élèves sont révoltés, non pas parce qu’ils s’attendaient à gagner, mais parce qu’on a été éliminés au premier tour contre des personnes qui étaient à peine costumés, une cape une perruque et un chapeau. En fait les vénitiens n’ont que peu d’admiration pour les costumés masqués du carnaval de Venise car ils ont l’impression de s’être fait déposséder de leur carnaval par tous les costumés français qui y participent. On sent très bien par exemple que dans les quartiers d’habitation, les vénitiens sont plutôt énervés de nous voir, ils nous grondent souvent parce qu’on encombre la rue. Ce concours a pour but de rendre à César ce qui est à César. Les gagnants sont donc en principe des italiens. Les costumés français n’y participent d’ailleurs pas, en général.

Ceci dit, la gagnante du jour était méritante puisqu’il s’agit d’une dame vénitienne de 89 ans qui participe depuis 29 ans au concours du plus beau costume en s’inspirant chaque fois d’une oeuvre d’un autre peintre. Cette année elle s’est inspirée du tableau « la médecine » de Gustav Klimt. Voici son costume :

A la descente du podium, nous avons bien senti que le public était de notre côté et beaucoup se sont détournés de la scène pour venir nos féliciter.

Ensuite est venu le moment de remercier et dire un au-revoir costumé à Sophie qui avait les larmes aux yeux.

Nous avons décidé de nous revoir 1h30 plus tard au même endroit pour aller manger une glace. ça a l’air long, une heure 30, mais quand il faut traverser la place St-Marc et le môle costumé au milieu de la foule, prendre le vaporetto, se changer et revenir, c’est pas beaucoup.

Arrivé à l’arrêt de Vaporetto, nous avions tous les enfants, mais pas de Dani ! Elle n’avait pas entendu les consignes et était restée bloquée sur la place St-Marc. Eliane a tourné en rond un sacré bout de temps pour la retrouver. les enfants sont rentrés avec Cathy, Christine et Christian et j’ai attendu Dani et Eliane car c’est moi qui avait le ticket de vaporetto! Les parents de Damien qui avaient organisé un voyage surprise pour surprendre leur fils ont retrouvé Dani avant nous. Ils nous ont accompagné jusqu’aux appartements et leur fils a effectivement été assez surpris!

Près d’une heure plus tard, elle est arrivée et nous sommes rentrés au pas de course nous changer. A notre retour, nous avons retrouvé Sophie

DSC_0645

et aussi des pigeons en pleine forme qui nous utilisaient comme perchoir quand bien même nous n’avions aucune nourriture à leur donner !

Après avoir mangé avec Sophie et lui avoir fait nos derniers au-revoirs, nous avons passé un peu de temps à photographier les costumés puis sommes partis dans le quartier du Rialto faire une chasse aux trésors photographique par équipe basée sur un itinéraire permettant de trouver des éléments architecturaux originaux à photographier. J’ai enfin retrouvé le site où j’ai pris l’itinélraire ! Noua avons pénétré dans des ruelles et des culs de sacs, parfois un peu glauques de nuit, où nous n’aurions jamais posé les pieds autrement. Mais nous avons bien rit et bien tournée en rond. Nous avons notamment découvert la porte la plus penchée de Venise, une autre porte adaptée au passage des tonneaux, les grands portails du marché aux poissons avec l’inscription latine signifiant  » le poisson sent d’abord par la bouche  » et une fresque de la Vierge à l’enfant juste à côté de l’arrêt de Vaporetto de San Sillvestro.

Nous avons ensuite repris le vaporetto pour aller manger dans le quartier de l’arsenal. Je ne donnerai pas le nom du restaurant cette fois, car bien qu’ils aient eu la gentillesse de nous faire le 10% sur l’addition, nous n’avons pas été convaincus par le repas.

Nous nous sommes ensuite promenés dans le quartier de l’arsenal et sommes rentrés. Le lendemain, il fallait que 3 des 4 appartements soient vidés à 8h30 et nous pouvions garder le dernier jusqu’à 14h afin de pouvoir nous costumer une dernière fois.

Cependant nous sentions une certaine fatigue chez les élèves et quelques cloques aussi, Nous avons donc proposé que seuls les motivés se costument le lendemain matin et que les autres suivent en civil.

4 réflexions au sujet de « Jeudi, le concours… »

    • Je le sais, je n’avais aucune intention de le faire ! Même si on m’a fait dire le contraire ! 😉

  1. Par expérience, et pour y avoir aussi participé, le concours est truqué : il faut faire partie de l’association du Carnevale di Venezia, et aussi, être italien.
    Je ne sais pas si le reportage de M6 traduisait la réalité, mais il semblait que la participation au concours du plus beau masque, et y faire bonne figure, était un des principaux objectifs. Pour les prochaines fois, il vaudrait mieux éviter, dans ce cas, car c’est une source de désillusion assurée (voir pire pour des ados).
    Il vaut mieux les faire participer aux séances de poser, les faire se lever à 5 heures, pour être au lever du soleil sur le mole de San Marco, aller le soir à San Giorgio, où ils trouveront des amateurs qui vont les magnifier.
    Une balade en groupe sur la piazza ou dans les grandes artères leur procurera plus de bonheur (car ils entendront des « bellissimi » à n’en plus finir, ils poseront avec les touristes, et ils verront briller des étoiles dans les yeux des personnes qui les admirent….).
    Bravo à toutes et tous, pour leur travail et ce beau projet.
    PS : parole d’Olia e Klod tout le monde doit faire des retouches de coutture au dernier moment à Venise !

    • Merci Olia et Klod, si vous lisez l’article que nous avons consacré au reportage, vous verrez que le concours n’était pas du tout notre but! ça a vraiment été imposé par M6. C’est dommage car la chaîne n’a pas compris ce que j’ai expliqué plusieurs fois avant de partir pourtant. Ils trouvaient que juste déambuler n’était pas un but assez intéressant pour le reportage, mais nous qui avions déjà fait le carnaval costumés savions que c’est exactement ça qui allait faire briller les yeux de nos élèves. Lorsque la journaliste s’en est enfin rendu compte, le scénario était déjà écrit et ne pouvait plus être changé, même si de belles séquences avaient été tournées durant les déambulations. C’est un peu dommage que le reportage raconte une histoire sympa, mais qui n’est pas vraiment la nôtre. Les jeunes ont vraiment adoré les déambulations sur le môle, la place St-Marc ou ailleurs. Le reportage laisse penser que nous nous sommes costumés qu’une seule fois et que nous sommes partis tristes, c’est totalement faux, nous en avons eu pour notre argent en émotions et en bonheur ! Je suis rassurée de voir que même des pros du costume comme vous font aussi des retouches de dernières minutes 😉 J’ai beaucoup parcouru votre blog et l’ai souvent cité dans des articles, c’est grâce à vous notamment que nous avons réussi à faire nos masques ! Merci!

Les commentaires sont fermés.