Le retour de l’usine à masques !

Cette deuxième semaine de vacances scolaires sera consacrée à avancer de manière décisive dans le projet des élèves. Je vise toujours d’avoir tout terminé fin mai. J’ai donc ramené pas mal de chose de l’école et mon local de couture est bien encombré !

DSCN0460

Au programme:

  • Les vestes des garçons: couper les doublures et monter les vestes,
  • Les masques: poncer et peindre les masques pour que les élèves puissent les customiser
  • Les robes des filles: la couture de la jupe sur le haut des robes
  • Le sac des filles : la préparation de la pièce carrée qui permettra aux filles de faire leur sac-poche
  • La pièce de prolongement des gants des filles.

Il y a deux mois et demi j’avais partagé dans cet article mon découragement devant l’ampleur du travail que représentait la fabrication des masques pour tous les élèves. J’avais utilisé un enduit en poudre à diluer et le ponçage était très difficile. Sachant qu’avec deux masques par personne et mes prototypes que je veux aussi finir, il y avait 31 masques en tout, c’était une vrai galère que j’ai laissé en plan ! Ma cuisine a gardé pendant plusieurs semaines des traces de ce ponçage, la poussière s’enfile partout, mes poumons quelques jours aussi et mes cheveux jusqu’au shampoing,

La semaine suivante, j’ai mis tous les masques dans deux grands sacs que j’ai hésité à mettre directement à la poubelle. J’ai même pris la décision de commander des masques tous faits que j’ai reçu quelques jours plus tard. Mais je n’ai finalement pas ouvert le paquet…

Quelques semaines plus tard, je me suis dit qu’avant de jeter ces masques, il fallait leur donner une dernière chance. Je les ai ressortis et la remontée du coup de blues n’était pas loin… Certains masques étaient écaillés, certains troués, la majorité pas poncés. J’ai à nouveau tenté de poncer et vraiment c’était trop d’énergie à dépenser pour tous les masques. Je me suis alors dit qu’à la place de poncer, je pouvais remettre une couche d’enduit facile à poncer. Les masques allaient s’épaissir un peu, mais peu importe. J’ai testé sur deux masques et j’ai été convaincue, j’ai repris espoir et j’ai finalement enduit tous les masques:

Après séchage de l’enduit, miracle, tous les masques étaient présentables ! J’ai décidé d’attendre les vacances scolaires pour poncer les autres petit à petit, quelques masques par jour sur la terrasse de mon local de couture.

DSCN0458Depuis deux jours, avant de passer à la couture, j’ai  donc poncé 4 masques et je les ai ensuite sprayés avec une sous-couche de fond pour durcir la surface et assurer une bonne adhérence de de la peinture par la suite. Les dernières imperfections peuvent encore être comblées avec de l’enduit et/ou poncées.

DSCN0467

 

 

 

 

Ce matin, il faisait très beau et le ponçage se passait bien, la météo moins clémente annoncée pour la fin de la semaine m’a motivée à finir tous les ponçages. Pour éviter les problèmes  liés à la poussière de plâtre, j’ai improvisé une tenue de « super-ponçeuse »: tablier, masque, lunettes, gants et foulard dans les cheveux ! 😉

J’ai laissé deux masques prototypes trop fins de côté car ils ne résistaient pas bien au ponçage. Par contre je suis contente d’avoir pu obtenir quelque chose de convenable pour tous les masques des enfants. L’étape suivante consistait à l’aide du « Dremel » à repercer les narines bouchées et redécouper proprement les yeux. Je l’ai aussi utilisé pour poncer autour du nez car j’avais de la peine à le faire à la main. Pour la petite anecdote, Sidney avait très peur que ses masques ne soient pas assez solides. Il a donc triplé au moins l’épaisseur que j’avais conseillée. Lorsque j’ai percé les narines, de ses masques, j’ai dû m’arrêter plusieurs fois car la meule chauffait tellement que le papier du masque autour du trou commençait à brûler !

 

DSCN0484

 

 

 

Voilà donc les 29 masques poncés. Ils ne sont pas parfaits, loin de là, mais finalement, avec la peinture les derniers défauts devraient bien s’atténuer et le loup sur les yeux aidera aussi à cacher les imperfections. Et ce qui est sympa aussi c’est qu’il n’y aura pas deux masques identiques !

 

 

Avant de pouvoir peindre l’extérieur des masques, je les ai retournés pour peindre l’intérieur en noir

Et voilà c’est tout pour aujourd’hui, le noir est en train de sécher…

En ce qui concerne la couture, j’ai commencé à assembler la veste de Damien après avoir découpé et surjeté toutes les pièces de la doublure. Par contre je cale sur le col alors que j’ai déjà monté la veste de Sidney il y a quelques mois ! Je vais recontrôler les tailles des pièces car j’ai vu que j’avais fait quelques confusions en coupant le même jour les pièces des vestes de tous les garçons. Je compte bien régler ce problème demain !

Pour finir, une petite enquête:

Stephv, fidèle abonnée au blog me signale que, depuis la migration, lorsqu’elle se connecte, elle a des pubs pop-up qui surgissent. Il semble que ça ne lui arrive qu’une fois par jour. Ça ne m’est jamais arrivé, même en me connectant incognito sur le blog et non en tant qu’administratrice. Je suis un peu étonnée car normalement il n’y a pas de raison que des pubs surgissent… Mais j’ai lu que ça peut venir de certains widgets que j’ai installés. J’aimerais savoir si vous avez aussi ce problème sur notre blog ne manière à prendre la mesure du problème et voir s’il est nécessaire ou non que j’enlève des éléments.

A tout bientôt pour la suite !

 

 

 

3 réflexions au sujet de « Le retour de l’usine à masques ! »

    • Merci Alice, Christine m’a dit qu’elle en avait eu un en ouvrant le livre d’or, c’est peut-être lui le coupable, je vais enquêter…

Lire vos commentaires est toujours un plaisir, n'hésitez donc pas !