Mais à quoi peuvent donc servir tous ces pieds de biche ?

Il y a pas mal de temps que je me dis qu’il faut que je teste une fois tous mes pieds de biche de machine à coudre pour savoir comment les utiliser et à quoi ils peuvent me servir.

J’en ai commandé en supplément ces derniers temps, j’en attends encore deux… Le problème est que je les ai reçus sans mode d’emploi, il a donc fallu que je fasse des recherches sur internet pour savoir comment les utiliser. Pour ne pas oublier tout ça et parce que ça peut aussi rendre service à d’autres, je me suis dite qu’il fallait que je fasse un petit article regroupant le fruit de mes recherches et de mes essais… J’ai utilisé des tissus noirs ou blanc et du fil blanc avec une canette verte ou jaune (des vieux restes à utiliser) pour bien voir les points.

Voici tout d’abord l’ensemble de mes pieds de biche qui sont utilisables avec mes machines de 3 marques différentes donc certainement avec beaucoup d’autres:

DSC_0003Après les avoir triés et numérotés, j’ai donc commencé mes recherches. Celui qui m’intriguait le plus était le pied plisseur, parce que très gros:

Pour le monter sur la machine il faut ôter le support à pied de biche en faisant bien attention que la vis d’aiguille soit dans le trou de la fourche. Ce pied permet de créer des plis, même sur des tissus un peu épais.

La vis permet de régler la profondeur des plis désirés. Sur l’avant une petite plaquette qu’on peut bouger permet de choisir si on veut un pli tous les1, 6 ou 12 points. De ce fait, la longueur du point crée des fronces plus ou moins rapprochées. Les différentes combinaisons possibles de ces trois paramètres donnent des plis plus ou moins serrés rapprochés et profonds. La tension supérieure du fil doit être maximale. Un petit tutoriel video peut être bien utile.

Le pied à ourlet 2mm ou pied picot, qui permet de faire des ourlets très étroits et roulottés qui se retournent sur eux même sur un tissu souple, comme par exemple sur un T-shirt

Capture d’écran 2014-06-28 à 16.38.03

On plie le tissu sur deux mm environ, on enfile le pli dans la fente du pied, sur le petit support métallique et hop, le tour est joué en maintenant bien le pli pour que la couture soit droite. Une petite video ici.

Le pied pour ourlet invisible permet comme son nom l’indique de faire des ourlets qui ne se voient presque pas sur l’endroit si on utilise un fil de la même couleur que son tissu:

DSC_0109Pour l’utiliser il faut prendre le point adéquat et plier le tissu correctement, ceci est très bien expliqué ici.

Un pied pour les cordons et perles. Il a en son milieu un petit canal qui permet de coincer et guider un petit cordon ou des petites perles sur un fil et aussi de créer des passepoils.

J’ai essayé d’abord de fixer un cordon queue de rat de différentes manières:

J’ai ensuite essayé de faire un passepoil avec un bout de ficelle en guise de cordon.

Enfin j’ai essayé avec des perles montées sur un fil de nylon en employant un point zigzag avec une largeur bien calculée. J’ai utilisé des perles achetées déjà enfilée. Il faudrait plutôt ici utiliser un fil juste de la bonne longueur pour ne pas que les perles puissent s’écarter les unes des autres. Mais à part ça, ça tient bien !

La video que vous trouverez ici est sans doute plus claire… J’attends un pied de biche avec un trou un peu plus gros et réglable pour fixer les sequins et les plus grosses perles, ainsi que les rubans:

Capture d’écran 2014-06-28 à 15.54.57

Le pied 3 cordons permet de fixer 3 cordonnets pour des décorations avec des points fantaisie de couleur contrastées, on peut aussi y glisser un ruban étroit:

Le pied overlock s’utilise pour arrêter le bord des tissus avec le point overlock et même le zigzag. L’avantage est qu’on appuie le bord du tissu sur la lame noire et ainsi, on suit parfaitement la lisière.

 Le transporteur supérieur se fixe comme un autre pied de biche. Il permet de coudre des tissus épais qui ont de la peine à être entrainés par les griffes inférieures uniquement. Comme son nom l’indique, il entraîne le tissu depuis le haut et permet de faire tous les points. La petite barre blanche doit passer en dessus de la vis de l’aiguille

Le pied fronceur permet de créer des fronces dans un tissu très léger type voilage organza. La longueur du point change le degré de fronçage puisqu’une fronce est fait à chaque point. Vous trouverez une petite video explicative ici. Elle permet aussi de comprendre comment calculer la quantité de tissu à prévoir pour que les mesures de tissu correspondent à un patron après le fronçage (coefficient de fronçage).

Le pied de ouatinage n’a pas été utilisé aujourd’hui car je n’avais pas ce qu’il fallait sous la main. Il est accompagné d’un tige guide qui s’enfile dans le support du pied de biche pour pouvoir faire des coutures bien parallèles sur un matelassage.

DSC_0167Le pied à nervures s’utilise sur un tissu léger et fin, comme du satin. J’ai cru d’abord qu’il ne fonctionnait pas car mon tissu était un peu trop raide. Il faut utiliser la double aiguille pour fixer la nervure par des points de part et l’autre. Ensuite, on peut rajouter des nervures parallèles en insérant la première nervure dans un des canaux prévus à cet effet:

Le pied à biais permet de poser du biais sans épingles, sans surfilage, bref, super pratique ! Il est adaptable à la largeur du biais utilisé grâce à une petite molette à l’avant. La vis arrière permet de déplacer légèrement le pied pour placer  l’aiguille au mieux.

On insère le biais avant de fixer le pied sur la machine, puis on glisse le tissu entre deux et on pique…

Voici une petite video pour mieux comprendre.

Le pied à broder ou repriser s’utilise sans griffe, ce qui permet de guider le tissu où on veut. On peut aussi utiliser un pied à broder transparent bien pratique pour les broderies qui suivent des lignes droites. Cette video nous montre comment broder avec sa machine à coudre.

Le pied pour boutonnières est différent selon les machines. J’ai de la chance, ma machine a un programme de boutonnière automatique qui fait tout tout seul, il suffit de déposer un bouton dessus et lui dire où commencer, comme ici.

DSC_0165

deux pieds boutonnières pour deux machines différentes, celui du haut permet une couture automatique

Le pied à boutons permet de tenir le bouton en place et de le coudre à la machine. J’ai essayé de le faire à la pédale, mais 5x de suite j’ai cassé le bouton car les vibrations le faisaient bouger. J’ai fini par tourner le volant à la main, de toute façon ce n’est pas très long. Je ne suis pas super convaincue, il me semble que ça donne des fixations type industrielles qui ne tiennent pas longtemps. Je continuerai à les coudre à la main en pensant à ma petite grand-maman qui décousait systématiquement tous les boutons des habits qu’elle achetait pour les recoudre à la main. J’avais découvert ça le jour où je lui avait offert une jaquette pleine de petits boutons !

Le pied à fermeture éclaire a deux axes pour se fixer aux support de pied de biche, un à droite, l’autre à gauche. L’avant est très étroit pour aller au plus près de la fermeture. J’ai posé une fermeture a plat sur un tissu, juste pour montrer comment faire:

Hi hi, quelques heures après avoir publié cet article, je me rends compte que je suis un peu bécasse… Je me demandais pourquoi on cousait si loin de la fermeture avec ce pied, c’est maintenant que je réalise que, n’ayant pas vraiment trouvé de mode d’emploi, j’ai inversé la position de l’aiguille! Évidement, pour coudre à droite de la fermeture, il faut mettre l’aiguille à gauche et pour coudre à gauche, l’aiguille à droite; ainsi les points sont tous près de la fermeture ! Et j’ai finalement trouvé un « mode d’emploi » tout simple et très bien fait. Merci à Delphine, créatrice de « Made in Velanne ».

Voici donc de nouvelles photos, justes cette fois. Je précise que l’on ne voit jamais la fermeture et le pied ainsi lorsqu’on la coud vraiment puisqu’on recouvre la fermeture avec le tissu, endroit contre endroit. Le but ici est juste de comprendre comment le pied se positionne par rapport à la fermeture!

Et voilà, j’ai fait le tour de mes pieds de biche, celui qui est tout en haut à droite de la photo de groupe n’est finalement pas adapté  mes machines, il permet de coudre les fermetures de manière invisible et le dernier est un pied universel de base.

J’ai mis dans cet article plusieurs liens vers des videos de « couture plaisir » qui sont très bien faites. Il en existe beaucoup avec même des défis couture pour apprendre et se perfectionner, bravo et merci à vous !

Enregistrer

17 réflexions au sujet de « Mais à quoi peuvent donc servir tous ces pieds de biche ? »

  1. quelle collection !!! effectivement je dois avoir un ou deux pieds de biche dont j’ignore la façon de s’en servir…. cet article est donc très intéressant 🙂
    Quand même, je ne pensais pas qu’il existait autant de sortes !!!!

    • Tant mieux si ça peut servir ! C’est vrai il en existe beaucoup, mais je suis loin d’avoir toutes les sortes qui existent !

    • Merci Michèle, non pas de pro, c’est pas très précis tout ça , mais au moins je sais maintenant à quoi ils servent !

  2. En fait, le pied de biche pour fermetures peut être utilisé autrement, j’avais trouvé un tuto vidéo où on voyait la pose d’une fermeture invisible, si je me souviens bien la fermeture est posée « endroit contre endroit » sur le tissu, et le pied spécial permet de piquer à ras du zip. Voilà pour la petite précision 😉
    Voilà, après recherche rapide, la vidéo en question:

    • Merci, j’avais vu cette video, mais je ne l’avais pas « sélectionnée  » parce qu’elle utilise un autre type de pied de biche… Par contre, c’est vrai la technique reste la même ! Lorsque le tissu est sur la fermeture, si on retourne le tout on voit la fermeture et c’est plus pratique ! Jusque là, je cousais mes fermetures sur l’endroit avec les pied normal et c’est vrai que ce n’est pas très pratique !

  3. Que et merci… Mais moi je me demande quel pied de biche utiliser pour poser le passe poil !!! J en ai essayé plusieurs et c est la cata !!
    D avance merci

    • Bonjour, ci-dessus, il y a un essai de passepoil avec le pied pour les cordons et perles, et ça marche bien… Merci pour votre commentaire et bonne suite de couture !

  4. bonjour, est ce que ce sont des pieds universels ? merci pour toutes ces explications

    • Bonjour Michelle, je suis désolée de ne pas vous avoir répondu plus tôt, pour une raison mystérieuse votre message était passé dans les indésirables ! Sauf erreur ce sont des pieds de biche universels, ça fait longtemps que je les ai commandés en tous cas j’arrive à les mettre sur toutes mes machines à coudre…

  5. C’est marrant l’histoire avec le pied pour la fermeture éclair 🙂 Je viens d’en acheter un, et c’est vrai que ça change TOUT, la finition est juste super jolie.
    Merci pour le post, je sais maintenant quels sont les prochains pieds de biche à acheter.
    Emma

    • Merci Emma pour votre commentaire, je suis ravie de vous avoir été utile ! Il est vrai que tous ces pieds de biche sont bien utiles et font souvent une sacré différence, mais on ne pense pas toujours à les utiliser quand on devrait 😉

Les commentaires sont fermés.