Le casse-tête des bagages…

Maintenant que tout est terminé et pour pouvoir dormir en paix, j’avais prévu ce mercredi de faire des essais bagages. Souvent on nous demande comment on fait pour transporter tout notre matériel. J’ai décidé, de poster cet article pour répondre à cette question, mais aussi pour me souvenir dans deux semaines de comment j’avais réussi à le faire !

Depuis la semaine passée j’étais en réflexion suite à une discussion puis un article qui m’était dédicacé sur le blog de Pouine et un autre article sur celui de sa cousine Stephv.

La grande question était de savoir s’il était envisageable d’utiliser des housses à vide d’air pour optimiser la place dans les valises. Comme elles vont à Venise en avion pour le carnaval, elles sont obligées de mettre tout leur costume dans un bagage à main de peur qu’il soit perdu en soute (ayant passé une semaine à New-York sans valise, je ne peux que les comprendre !). Elles sont donc expertes dans le compactage. Mon angoisse était que les tenues se froissent dans ces housses.

Il y a deux jours, je me suis dit que la meilleure façon de savoir était d’essayer. J’ai donc mis ma tenue sous vide dans le but de la rouvrir aujourd’hui, laissant ainsi passer le temps où elle devrait être dans les bagages durant le voyage vers Venise. Nous partons le vendredi soir, je travaille le vendredi, il faudra donc que les bagages soient bouclés le jeudi soir et on les ouvrira samedi matin. J’ai plié le tout consciencieusement et intercalé des papiers de soie.

Effectivement, comme à chaque fois qu’on utilise une de ces housses, l’effet est sidérant. Voici ce qui reste de toute ma tenue, veste, gilet, sous-pull polaire, jupe avec le noeud et jupon:

DSC_2011Lorsque je l’ai ouvert aujourd’hui, je l’ai installé sur le mannequin de couture pour pouvoir mieux juger le résultat:

Premier étonnement: le tissu qui vit le moins bien le vide est le velours épais alors que je ne me faisais aucun souci pour lui… La jupe n’est pas tellement froissée à première vue. Il y a quelques plis, y compris sur le noeud, mais rien de bien méchant. Il lui suffirait de quelques heures suspendue sur un cintre pour que tout soit parfait. Le problème est que sur place, comme nous arrivons le matin, nous n’allons pas laisser reposer nos tenues durant une nuit avant de les mettre. Il faudra qu’elles soient impeccables tout de suite! Heureusement j’ai prévu d’emporter mon petit fer de voyage et sa « planche à main » magique !

Finalement, je suis « étonnée en bien » comme on dit par chez nous, mais pas encore 100% convaincue.

Dans ma valise de costume, j’ai prévu de mettre tous les dessous thermiques (polaires, sous-pull, collants, 2 de chaque par personne) en plus des trois costumes complets. J’essaie de mettre les dessous dans la valise:

DSC_2019Bon, ben il n’y a plus qu’à pousser un peu pour mettre les 3 vestes, les 3 jupes, les 3 jupons et les bottes ! Non ça ne va pas le faire… J’ai essayé de mettre tout ça sous vide, d’autant plus que ça ne risque pas de se froisser; ça diminue bien le volume, mais le problème est qu’une fois que c’est sous vide ça devient rigide et on perd aussi de la place. Je ne vais pas arriver à ajouter encore les vestes les jupes et les jupons !

En regardant mes sacs à chapeaux, je me dis qu’il y a peut-être une solution par là…

Pour qu’ils aient une certaine rigidité qui protège les chapeaux, j’ai enfilé une boîte en carton recouverte de non tissé dans le sac.

Ensuite j’enfile tous les accessoires, j’arrive aussi à glisser les sous vêtements thermiques ! Youpi !

Les costumes ne sont toujours pas paquetés… Je décide d’essayer de les placer dans la valise, avec les bottes et sans utiliser de sac sous vide, toujours en intercalant du papier de soie:

Et finalement: miracle !: La valise se ferme sans forcer, il y a même encore un peu de place !

Pour marcher, il suffira de fixer les sacs à chapeau sur les valises grâce aux courroies et on pourra même glisser les parapluies sur les côtés ! C’est encombrant, mais pas super lourd , ça tient bien et c’est facilement séparable pour le train.

DSC_2050Caroline qui ne reste que 3 jours aura sa propre valise, une place un peu trop grande pour ses habits civils  à l’aller, elle remportera sa tenue au retour. Ceci nous fera un peu de place étant donné que, c’est bien connu, les valises sont toujours un peu plus faciles à remplir à l’aller qu’au retour ! Et il sera moins grave que sa tenue se froisse un peu…

Manon et moi aurons un sac commun pour nos habits civils avec un compartiment séparé contenant le kit de survie pour costumés: Pistolet à colle avec ses bâtons, paillettes, strass, peintures, eau écarlate, miroirs, maquillage, démaquillage, nécessaire de couture, fer à repasser, brosse à habits, protèges slip pour éviter l’humidité dans les masques, ouate, marqueur, cutter, etc… heureusement tout tient dans le compartiment du bas.

Voilà, une fois les essais terminés, les costumes sont ressortis de leur valise pour respirer à l’air libre jusqu’au moment de l’emballage définitif ! Me voilà rassurée et prête à bien dormir d’ici là puisque plus rien ne me préoccupe dorénavant !

Une réflexion au sujet de « Le casse-tête des bagages… »

  1. Quelle affaire !! c’est vrai que les sacs à vide ont tendance à devenir très rigides et de forme irrégulière ! par contre niveau froissage j’en étais satisfaite… Je découvre l’existence de la « planche à main », mais j’aurais quand même peur de me brûler avec ça !!

    Bon alors le principal, finalement, c’est que tout rentre dans la valise !! Ca y est, on peut dire maintenant, dernière ligne droite avant le départ…

    La lagune n’attend plus que vous ! et au fait, vous avez décidé des noms de vos costumes ???

    • Non, non, on ne se brûle pas avec la planche à main, il doit y avoir du teflon dedans, en tous cas, ça marche!
      Pour les noms, non, pas encore, on est pas super motivés pour en trouver, ça ne nous semble même pas indispensable. On a essayé mais ça ne plait jamais à tout le monde! Du coup, on est anonymes, en tous cas pour le moment. Et comme on a plus envie de se prendre la tête, ça ne changera peut-être pas…

          • En fait c’est pas tant une question de priorité que le fait que ça m’est venu naturellement ! mais du coup je me projette déjà beaucoup plus en temps que « personnage » que simple costume ! vivement que je puisse m’y mettre !!!! 🙂

            • Oui, en tous cas, je me réjouis dans les prochains mois de voir petit à petit éclore ce projet qui mûrit depuis tant de temps dans votre tête ! Ma seule frustration sera de ne pas être sur place pour l’admirer ! Nos prochains déguisements seront pour 2017, 2019 et 2020, l’Etat de Vaud a enfin publié les dates des vacances scolaires ! Mais si Venise nous manque trop, peut-être fera-t-on une petite escapade d’un week-end en tant que photographes !

  2. Si jamais j’ai une très grande valise à double paroi, tu peux ranger des deux côtés ! On pensera à vous lorsque le carnaval battra son plein et que vous virevolterez de tout votre saoul ! Bravo

    • Merci Vivi, c’est tout bon, ça rentre dans celle là, elle est d’ailleurs aussi à double paroi… Merci aussi pour les futures pensées ! Bises !

  3. Ah! c’est assez rigolo de suivre vos aventures ‘d’avant carnaval ». Quelle organisation! Chapeau !!! (si je peux dire). Dominique (photographe)

      • et bien nous c’est plus facile, on emballe tout le matériel dans le sac à dos et ….nous n’avons plus qu’à profiter des merveilles que vous créez tous et toutes … bon on se roule bien un peu par terre de temps en temps pour prendre le meilleur angle mais à côté de votre travail …. à bientôt de vous voir à Venise.

        • Effectivement, c’est une autre sorte de sport ! Mais les efforts sont bien vite récompensés! Faire des photos au Carnaval de Venise, c’est fantastique et c’est bien pour ça qu’on apprécie aussi de ne pas être tout le temps déguisés! J’espère avoir l’occasion de vous voir vous rouler parterre, je n’ai pas encore eu la chance d’assister à ce genre d’acrobatie de la part d’un photographe! C’est bien maintenant on sait qu’on reconnaîtra Dehlicat à sa cane fleurie rose et Dominique qui se roule parterre ! 😉

Lire vos commentaires est toujours un plaisir, n'hésitez donc pas !