Les tenues de filles se précisent

Cette première semaine de vacances, en plus des dernières courses et de l’organisation de  Noël, est dédiée aux tenues des filles. J’ai commencé par monter ma propre robe qui tient le rôle de prototype dans ce projet. J’étais restée aux manches qui avaient été faux-filée sur le corsage. Je les ai cousues, puis j’ai fixé le haut et le bas de la robe ensemble.

Pour simplifier le montage, je suis partie à l’envers. J’ai retourné le corsage sur le mannequin, puis j’ai fixé la sur-jupe à l’envers évidemment. Le but était de plisser régulièrement en faisant des plis plutôt qu’en fronçant et oui, je déteste froncer ! ;-). J’ai fini par placer la jupe, toujours à l’envers.  J’ai tout faux-filé.

J’ai juste fait une erreur dont je me suis rendu compte beaucoup trop tard, je n’ai pas remarqué après le faux-filage. J’aurais dû fixer l’avant de la sur-jupe au bord de la partie centrale et non faire en sorte que les dentelles soient alignées.  C’est pas joli! Comme j’avais fait deux coutures pour que ça soit bien solide et en plus surjeté les 3 couches ensemble, il était impossible de défaire…  Il faudra que je fasse juste en montant les autres robes. DSC_0007 J’ai fait ce que je pouvais pour améliorer la situation, ce qui me gène est qu’il n’y a pas de séparation entre le jaune d’en haut et celui d’en bas. En plus, il y a des accros dans le tissu du haut à cause des multiples essais techniques… J’ai essayé de modifier tout ça:

Le résultat ne me plaît toujours pas… La taille n’est ne plus pas assez marquée. J’ai donc fait un pli en haut de la jupe de chaque côté pour que les bruns du corsage et de la sur-jupe se touchent. La déco de sequin n’avait alors plus sa place, je l’ai enlevée, on ne voit plus les accros car ils sont dans un pli. Ce n’est pas encore terminé, il faudra que j’accentue la séparation, mais c’est déjà mieux. J’ai aussi tenté quelque chose pour les plis de la jupe. J’ai depuis un moment l’idée de faire des losanges en bas pour rappeler ceux du corsage. J’ai commencé en haut et il faudra que je me fasse un chablons pour qu’ils soient réguliers.  Au dos, j’ai cousu les guipures et j’ai essayé de plisser la sur-jupe.

L’idée sera aussi de remettre des touches de brun et doré sur la jupe et là je crois qu’on va retrouver, dans une taille plus petite qu’en 2014 nos petites fleurs qui deviendront peut-être la signature de nos costumes, le fil conducteur d’une année à l’autre 😉 . Je pense les mettre aux coins des losanges. Là on arrive dans la partie qui sera différente d’une tenue à l’autre. Chacune ira là où elle voudra avec ses plis et ses décos, le seul impératif étant de conserver la longueur nécessaire à la jupe.

Le dos me plaît bien, même s’il est fait pour le moment à la « va-vite »et du coup je pense que les rubans du nœud seront bien plus courts, voire absents pour ne pas cacher le plissage.  Je vais aussi réfléchir à la customisation du bas de la jupe, en dessous de la sur-jupe. Peut-être les sequins et perles que j’ai abandonnés plus haut, on verra. Après les vacances, je ne devrais avoir beaucoup moins de travail pour les enfants à ramener à la maison, et donc plus de temps pour réfléchir à ma robe !

Nous avons convié les parents à venir découvrir notre progression à la fin du mois de janvier. D’ici là nous avons encore 2 ateliers dont un où la moitié des élèves seront en camp de ski! J’aimerais pouvoir commencer les chapeaux pour que l’idée de l’ensemble soit plus claire pour tout le monde. J’ai donc décidé de faire mon chapeau en utilisent l’un des chapeaux de paille que j’ai trouvé pour les filles. Je suis partie sans aucune idée de ce que je voulais faire, je n’y avais pas encore réfléchi. Finalement ce sont des papillons qui se sont imposés sur mon chapeau. Et là, je me demande si mon inconscient ne m’a pas influencée car mon projet 2017 tourne autour des papillons lui aussi, même si ce sera très différent…

Le chapeau de paille que nous avions déjà travaillé en 2011 est vraiment très pratique. Il est très léger et très souple, se plie se coud facilement, on en fait ce qu’on veut. C’est pourquoi, chacune pourra choisir ce qu’elle en fait et ce qu’elle utilise pour la décoration. De mon côté j’ai par exemple décidé de remonter un côté.

Les garçons auront un peu moins de travail sur les chapeaux. Ils ont des tricornes qu’il faudra recouvrir de tissu, poser un ruban et mettre une ou deux grandes plumes.  J’en ai un de plus pour faire un essai. Il y aura possibilité de rajouter des décos, en particulier sur le ruban. Les chapeaux des garçons seront  moins fournis que ceux des filles. Je vais préparer les pièces de tissu pour tous.

Je m’étais promise de trouver une solution pour les lunettes, et je n’ai pas mis beaucoup de temps. Avec des masques faits en papier mâché c’est très simple, mais il faudra faire des trous près des yeux avant de mettre l’enduit.  Les lunettes s’enfilent sur les oreilles, comme si elles étaient portées sans masque. L’avantage est que les lunettes tiendront le masque. Sur mon prototype, je n’ai pas pris de mesures et du coup j’ai fait un trou plus bas que l’autre, les lunettes sont de travers. Il faudra faire attention pour ceux des enfants! Au début je pensais faire quelque chose pour cacher les lunettes sur le masque, mais en fait je pense juste qu’il faudra que les lunettes soient intégrées à la déco du masque. Pour le leur rappeler, je leur ferai tracer le contour de peurs lunettes au crayon gris sur le masque.  Le but est de pouvoir facilement mettre et enlever les lunettes. Je pense qu’on mettra juste une petite déco à l’endroit du trou pour que ça reste joli. J’ai testé deux formes de lunettes

Franchement, je trouve ça plutôt sympa et original !

J’ai aussi avancé sur les corsages des filles, il ne me reste plus qu’à finir de mettre les perles et corolles chez Yasmina et coudre la doublure et les rubans chez Anaëlle, Yasmina et Dani. J’épinglerai les guipures à leurs places dans le dos, mais les filles les coudront elles-même.

Je vais monter les manches et fixer le haut au bas, mais je ne coudrai pas le bas de la doublure du corsage à la jupe avant que toute la déco du corsage soit terminée. Les filles le feront elles-même. Les volants de manche seront seulement épinglés pour pouvoir les mettre à la bonne hauteur chez chacune. Là aussi, elles les coudront elles-même.

J’ai découpé toutes les pièces qui manquaient aux filles, sauf les nœuds:

  • Volants dans les deux tissus et dans la dentelle
  • Manches, (à double pour Solène, Yasmina et Anaëlle dont l’organza est très fin et trop transparent. )
  • Un double disque pour le bas du chapeau, une bande pour la partie verticale et le haut..

J’ai monté tous les volants de manche. Même si ma technique est au point et que je travaille tout à la surjeteuse, sans épingler et  faux-filer, il me fallait quand même en moyenne 7 minutes par volant et je n’ai fait que la première partie puisqu’il faudra encore mettre les dentelles et les deux rubans pour que tout soit terminé.

Voilà j’espère donc monter toutes les robes d’ici la fin de la semaine et emporter les pièces des garçons pour les coudre la semaine prochaine à la montagne !

Pour le prochain atelier, j’aimerais aussi faire des listes personnelles pour chacun avec des cases à cocher pour montrer tout ce qui reste à faire et cocher au fur et à mesure ce qui est réalisé. Lors de la présentation aux parents, ces derniers pourront fabriquer une fleur pour leur enfant. Nous en auront besoin pour les chaussures, et d’autres endroits selon les choix de chacun.

 JOYEUX NOËL A TOUS !

Une réflexion au sujet de « Les tenues de filles se précisent »

  1. Merveilleux ! Passez tous un Joyeux Noël et pensez que Mme Palmisano se prend aussi la tête sur les coutures et défait un bon nombre de bêtises !!! À l’année prochaine !

    • Merci pour ton indulgence, Madame Palmisano, ça me rassure de savoir que je ne suis pas la seule à défaire les bêtises ! Belles fêtes à toute la famille et à l’année prochaine !

  2. Voici le commentaire de stephv qui a eu un problème technique et n’a pas réussi à le mettre ici hier. J’espère que ça va s’arranger, je ne voudrais pas perdre ma meilleure commentatrice ! 😉 Je profite de l’occasion pour ta remercier pour son suivi très argumenté qui m’aide souvent dans mes réflexions !

    J’aime beaucoup « tout » ! le rendu de ta robe commence à être intéressant, les masques à lunettes sont ingénieux (par contre, attention, quand tu dis que les lunettes tiennent le masque, ça pèse déjà assez lourd les lunettes, donc je ne pense pas que ça puisse tenir un masque, enfin, il y a aussi le chapeau après….)
    et les volants sont tous magnifiques !!
    bonnes vacances

    • Merci Steph ! En ce qui concerne les lunettes, je te rassure, le but n’est pas de suspendre le masque aux lunettes tout comme il n’est d’ailleurs pas suspendu aux rubans chez les autres. Il tient tout seul sur la tête, le rôle du ruban ou des lunettes est juste d’éviter qu’il parte en avant. Quant au chapeau, il est fixé sur la tête et non sur le masque. J’ai fait des essais et il n’y a vraiment aucun poids sur les lunettes, d’ailleurs ce seront des lunettes médicales et en plus aux élèves, je ne prendrais pas le risque de les déformer avec le poids! Si les masques ne tiennent pas comme il faut, nous mettrons un ruban quand même…
      J’aime bien aussi l’effet des volants et ils ont encore progressé hier avec les dentelles et rubans, mais ça viendra dans un prochain article ! Bonnes vacances à toi aussi, Je ne sais pas si tu en as ou pas, mais j’imagine que tu as au moins quelques jours de congés supplémentaires ! 😉

Lire vos commentaires est toujours un plaisir, n'hésitez donc pas !