Pêle-mêle…

Avancée un peu « pêle-mêle » ce week-end, un bout ici, un bout là, ça ne semble pas faire grand chose au total, mais j’y ai passé quelques heures quand même !

J’ai commencé par chercher et retrouver mes minis sachets de corolles peintes pour les corsages des filles. J’ai cousu celles de Nuray qui a vraiment de la peine à fixer les perles. J’ai ensuite cousu la doublure et trouvé le moyen de finaliser joliment la bordure du décolleté. J’ai utilisé un ruban cadeau en tissu que j’avais trouvé en turquoise clair, turquoise foncé violet et doré. Il faudra d’ailleurs que j’aille en refaire une petite provision car j’ai déjà prévu de l’utiliser dans d’autres endroits des costume et pour la bordure des chapeaux. Dans l’élan, j’ai aussi mis la doublure et le ruban du corsage de Solène et du mien.

Ensuite, j’ai ajouté un triangle sur la bande centrale du dos des corsages et leurs doublures, Je pensais à ça depuis longtemps. Ce système permettra un enfilage plus aisé et évitera de devoir mettre une fermeture éclair à la jupe. Le laçage re-serrera le tout et le noeud cachera le haut de la jupe à cet endroit.

DSC_0006J’ai ensuite refait le pantalon de Damien dans le bon tissu car il avait été fait dans le violet de doublure seulement. J’ai aussi démonté et recoupé, puis monté le devant d’un des canons de Ben qui avait un défaut de découpe sur le bas et, j’ai fait la même opération chez Sidney qui avait laissé de grosses marques en prenant le devant d’un de ses canons dans la couture. Comme il avait en plus fait des aller-retour pour bien arrêter les fils, on avait pas pu défaire sans abîmer le tissu. Je pourrai enfin ramener définitivement tous les pantalons à l’école. Les garçon devront encore coudre la pression à la ceinture et on attendra la dernière pour faire les ourlets avec des bandes thermocollantes pour pouvoir les rallonger au besoin par la suite sans laisser de traces.

Je me suis ensuite attaquée aux gilets des garçons. Je voulais fixer les doublures, mais c’est une vraie prise de tête; ça joue au niveau du col et des emmanchures, mais c’est plus compliqué au niveau de la parmenture devant. J’ai décidé que ce n’était pas le jour pour me prendre la tête avec ça et j’ai pris la décision d’y réfléchir à tête reposées pendant les vacances.

J’ai alors surjeté quelques pièces des vestes, mais je n’ai pas fini… je me suis d’ailleurs rendu compte que certains garçons n’avaient pas fini de découper toutes leurs pièces ! Je me suis souvenue que les parties normalement non doublées des bas des vestes  devront l’être avec le tissu épais que j’avais acheté chez Ikea pour tester les corsets. Ceci permettra de les rendre opaques et de donner une certaine tenue à la veste. Il faudra que je pense à l’emporter à la montagne !

Dans le but de pouvoir enfin arriver au bout des robes, j’ai fait un 26’000ème essai de volant de manche et je crois que ça sera le dernier, mais bon avec toutes les fois où je pensais y être et où je change d’avis…Je précise que c’est le flash qui a changé la couleur du volant de bord de manche qui est normalement brun, je l’ai aussi en violet et turquoise…

Je n’ai pas encore réussi à trouver exactement comment je veux le fixer pour le relever un peu, mais ça va venir. Je le trouve aussi trop large sur le haut, mais je dois tout défaire pour réparer ça. donc ça attendra aussi.

Pour les vacances, j’ai plein de projets, mais il va falloir essayer de ne pas emporter toute la maison !

  • Finir les gilets des garçons, mis à part la couture centre dos de la doublure qu’ils feront à la main
    et les boutons qu’ils devront fabriquer ( boutons à recouvrir) et coudre, puis ils devront faire la customisation de la martingale.
  • Faire les vestes pour qu’il n’aient plus qu’à coudre les boutons
  • Préparer les jabots à vagues qu’ils devront coudre et customiser
  • Préparer les ceintures larges et plissées
  • Coudre les manches des filles et préparer les volants, coudre les jupes et sur-jupes aux corsages.
  • Préparer mon chapeau, je commence à avoir une idée précise de ce que je veux.
  • Préparer les pièces des chapeaux des enfants.
  • Faire des essais de masques à lunettes

Que restera-t-il à faire aux ateliers ? Une tonne de choses, dans le désordre…

  • Coudre les boutons, les dernières coutures, les pressions, les guipures dorsales, passer le lacet de serrage des filles.
  • Customiser les robes en créant des plis et en ajoutant des décos
  • Finir les cagoules des garçons (quelques coutures et coudre les pressions) et faire celles des filles.
  • Repasser une couche de peinture sur les chaussures qui le nécessitent, vernir, pailleter et revernir
  • Fabriquer des fleurs et autres décos pour la customisation des chaussures et du reste
  • Couvrir et décorer les chapeaux
  • Découper les yeux et les narines des masques, mettre des bandelettes de papier mâché pour les finitions
  • Enduire, puis poncer, ré-enduire, re-poncer les masques jusqu’à ce que tout soit lisse
  • Peindre et décorer les masques
  • Faire les colliers et bagues des filles et les chevalières des garçons
  • Customiser les accessoires
  • Faire des sacs pour les filles et des sacoches plates pour les garçons (ils les porteront sous leur veste)

Au secours, on va jamais y arriver !!!!!! Mais si…Enfin je ne sais pas…. En attendant, un petit mois de pause dans les ateliers. ce mercredi, dîner des profs, puis deux semaines de vacances et le mercredi de la rentrée, conseils de classe !

Une réflexion au sujet de « Pêle-mêle… »

    • Merci, je ne suis pas si découragée que ça, mais je suis consciente de l’ampleur de la tâche qui reste ! 😉 Merci pour vos voeux et je vous souhaite aussi de très belles fêtes !

  1. J’aime beaucoup le volant de manche relevé qui laisse apparaitre la dentelle à l’intérieur !
    Les corsages à perles sont très jolis.
    Encore beaucoup de boulot en perspective !!!!! bon courage 🙂

    • Merci, oui, l’idée est bien de relever le volant pour laisser apparaître la dentelle, il faut juste que je trouve le moyen de le faire de la meilleure manière… Merci pour le courage !

Lire vos commentaires est toujours un plaisir, n'hésitez donc pas !