Atelier n°5 : au tour des garçons !

Aujourd’hui les garçons devaient coudre leurs pantalons qui étaient déjà bien avancés. Il fallait commencer par les coutures latérales, puis faire un essayage à l’envers pour voir s’il était nécessaire de reprendre la largeur.

Une fois les coutures faites, on peut enlever les faux-fils

Il faut ensuite fixer les deux parties de la ceinture, puis la coudre sur l’envers et la replier sur l’avant: Le plus difficile à ce stade était de cesser de papoter pour arriver à coudre à 2 mm du bas de la ceinture sur l’endroit pour que ça soit joli. Je dois dire que ceux qui sont arrivés au bout ne s’en sont pas si mal sortis ! Pour finir il fallait faire la couture centre dos. Il restera juste à coudre les pressions et faire les ourlets.

Je me rends compte sur les photos que j’aurais dû reprendre la largeur chez Antonino en turquoise, ça me semblait aller lorsque je l’ai vu sur place, mais il faudra que je reprenne ça.

Le pantalon de Ben a un problème de coupe depuis le départ je m’en suis rendu compte depuis ce week-end,  je me suis dit que ça s’arrangerait peut-être à l’essayage, mais ça n’est pas le cas. Il est trop étroit, la couture passe devant, ça ne va pas du tout. Je pense que je vais devoir recouper en tout cas certaines pièces.

Pour Damien, le modèle le plus petit était bien trop grand, j’ai donc rétréci à l’instinct en découpant les pièces et je suis assez satisfaite de mon adaptation à l’aveugle.

Évidemment les ourlets  de tous les pantalons sont encore beaucoup trop longs, mais pour le moment, je ne veux pas les fixer parce que six mois dans la croissance d’un ado, c’est pas rien ! 😉 Matteo n’a pas pu faire l’essayage final car il a terminé trop tard.

Aujourd’hui pas d’image de Sidney car le pauvre a galéré avec ma collègue à défaire une couture de plusieurs couches de tissu prises les unes dans les autres qui avait été faite avec des points très petits et une marche arrière par dessus une marche avant… Ils ont fini par y arriver, mais le tissu a pas mal souffert, il faudra que je teste pour voir si les marques sont récupérables avec le fer à repasser. Ce sont les risques du métier…

Au bilan, beaucoup de bavardages qui impliquent beaucoup de distraction… On a défait presque autant de coutures qu’on en a fait… Sans ces contre temps, on aurait réussi à coudre les pressions.

Il y a eu pas mal de temps d’attente car on ne pouvait pas épingler les ceintures avant que les coutures latérales soient faites. Je m’occuperai des  dernières finitions et quelques modifications à faire. Il est toujours difficile de gérer tout le monde en même temps, mais ça va quand même mieux avec la moitié de l’effectif !

Pour le prochain atelier des garçons, je pré-fabriquerai les gilets…

Aujourd’hui, bravo à Antonino, qui, malgré ses bavardages est celui qui a le mieux suivi les instructions et qui a été le plus rapide!

Nous sommes en vacances les deux prochaines semaines, reprise donc le dernier mercredi d’octobre avec les filles !