Préparation du 2ème atelier

Pour que les ateliers se déroulent bien, il est impératif que les élèves aient toujours quelque chose à faire et qu’ils puissent être autonomes pour s’occuper lorsqu’ils attendent sur une machine libre ou sur des explications. C’est à ça que j’ai travaillé ce week-end. Je vais détailler ce que les enfants devront faire dans cet article, ainsi ils pourront s’y référer durant l’atelier.

Comme promis aux garçons il  y a deux semaines, j’ai fait le brouillon de leur tenue. C’est effectivement juste un brouillon car il n’y a ni entoilage, ni doublure, les pièces sont cousues à la « va vite », les tissus n’ont rien à voir avec creux que nous utiliserons, ni dans les couleurs, ni dans la matière. L’unique but de ce brouillon est de pouvoir tester la taille sur les garçons. En effet, c’est un patron d’homme et mes garçons sont des ados, leurs mensurations ne correspondent pas à celles du patron. L’essayage permettra de voir où je vais. J’ai grossièrement colorié au stylo feutre les revers de manche et le foulard pour qu’on les voit. C’est un peu étrange parce que les deux couleurs du costume sont très différentes l’une de l’autre. Je ne suis pas convaincue par les fleurs sur le « pont » du pantalon, je voulais voir ce que ça donnait. Je ne suis pas convaincue  non plus par le pont lui même d’ailleurs, ce sera à discuter avec les garçons. Peut-être pourrait-on mettre une ceinture large un peu comme sur un smoking. Sur le modèle définitif, j’ai prévu des revers de manche plus évasés et un peu plus grands.

DSC_0002

Les garçons passeront donc un à un pour essayer le costume brouillon. Au début de l’atelier, ils recevront chacun un sachet avec de quoi les occuper:

Ils devront

  • Découper le patron de la cagoule
  • Le placer correctement sur le coupon de tissu (attention au pli !)
  • Découper le tissu et y reporter les indications
  • Faire un zigzag sur tous les bords
  • Coudre la cagoule
  • Fixer les pressions

S’ils ont fini, comme chaque fois qu’ils se trouvent sans rien à faire, ils pourront commencer la customisation de leurs voilages de revers de manche et de foulard (peinture, paillettes). Celle-ci devra être terminée avant le montage des manches. Je préparerai les pièces de leur costume pour le prochain atelier.

Les filles recevront aussi leur paquet cadeau, un peu plus gros:

DSC_0006En effet, elles ont déjà fait les essayages il y a deux semaines et je savais exactement quelle taille leur irait. Pour la jupe, de toute façon tout le monde a la taille maximale, tant en longueur qu’en largeur, l’ajustement se fait en fronçant plus ou moins à la taille et le surplus de longueur sera utilisé pour le plissage ou coupé plus tard. J’ai donc découpé toutes les pièces des jupes pour éviter que tout le monde ait besoin du même patron au même moment.

DSC_0011

Les pièces de la jupe d’Anaëlle

Trois filles ont les mêmes tailles, une plus grande et une plus petite. Je voyais mal chacune décalquant ses pièces, d’autant plus que c’est un travail long et fastidieux et que nous n’avons qu’1h30 par semaine. J’ai donc décalqué toutes les pièces du haut de la robe sauf les manches, dans les bonnes tailles, puis je les ai découpées dans l’entoilage thermocollant. Je les ai ensuite fixées le sur le tissu définitif.

DSC_0010

Les manches et la pièce centrale de la doublure qui est différente de celle du tissu ont été découpées dans la doublure.  Comme chez les garçons, les volants de manche sont prêts à être customisés avant le montage.

Les filles ont du travail pour plusieurs semaines ! Elles devront:

  • Découper toutes les pièces du haut, puis les utiliser pour découper les pièces de doublure
  • Me remettre les pièces entoilées pour que je puisse les passer à la surjeteuse à la maison. (Je ne veux pas que les enfants utilisent celle de l’école, trop de risque de galérer avec les ruptures de fil et découpages involontaires).
  • Faire un zigzag sur toutes les pièces de doublure et sur les pièces des jupe et sur-jupe
  • Poser la dentelle le long de la sur-jupe
  • Épingler, puis coudre ensemble les différentes pièces des jupes et sur-jupes
  • Froncer la taille en haut des jupe et sur-jupe et les assembler
  • Épingler, puis faux-filer le haut de la robe, sans les manches, en s’aidant du modèle numéroté
  • Essayer le haut, rajuster si nécessaire
  • Assembler de la même manière les pièces des doublure du haut en faux-filant avant de coudre
  • Assembler la doublure et le haut
  • Poser la dentelle du décolleté
  • Utiliser la doublure des manches pour découper les manches dans le tissu du haut
  • Découper le volant de manche dans la doublure en utilisant le voilage comme modèle, customiser les volants de manche
  • Assembler le volant de manche et sa doublure
  • Poser la dentelle au bout des volants
  • Monter les manches
  • Assembler la jupe et le haut.
  • Fixer le galon de fermeture du dos
  • Découper les pièces du noeud, le monter et le fixer

Lorsque tout cela sera fait, on aura bien avancé, la robe sera terminée ! Il y aura, avant d’en arriver là, au moins deux ateliers pour éviter que tout le monde utilise les machine en même temps. Ils seront consacrés à la fabrication des masques pour que ceux-ci soient prêts, secs et poncés quand on en aura besoin.

En découpant les pièces de la tenue de ma collègue, je me suis rendu compte que j’avais bien moins de tissu doré que ce que je croyais, j’en ai plus assez pour Damien, par contre j’ai beaucoup de réserve dans les tissus vert et turquoise foncé. Comme Ben et Sidney m’avaient plusieurs fois demandé de pouvoir être de la même couleur, j’ai fait une petite rocade. Ce sera plus sympa pour Damien d’avoir la couleur d’une de ses camarades. Nous aurons donc:

  • Anaëlle, Ben et Sidney en vert et turquoise foncé
  • Solène et Antonino en turquoise clair et violet
  • Yasmina et Matteo en jaune doré et turquoise clair
  • Nuray et Damien en violet et mauve
  • Les deux enseignantes  en doré et brun

J’ai fait quelques changements sur ma robe car je devais rétrécir le haut. Je me suis rendu compte que j’avais mélangé les couleurs des pièces sur le devant en haut. J’ai donc fait les modifications nécessaires et j’en ai également profité pour enlever le ruban en croisillon sur la partie centrale qui ne me plaisait pas. Ma robe est de nouveau en pièce détachée, je n’ai pas eu le temps de l’assembler ce week-end !

Mes derniers essais de masque en les moulant à l’intérieur des modèles en plastique plutôt qu’à l’extérieur sont prometteurs. Le masque sort beaucoup plus lisse qu’avec le moulage extérieur. Les traits du nez et de la bouche sont beaucoup plus fidèles au modèle. L’utilisation de l’enduit de lissage reste cependant indispensable, mais une seule couche a suffi à faire disparaître les défauts. J’ai utilisé 3 nappes de couleurs différentes pour voir facilement où j’avais déjà mis des couches de papier mâché. J’ai encollé toutes les couches, y compris la première. En utilisant le spray silicone, ça se démoule sans aucun problème

Voilà donc le programme, celui des garçons s’étoffera la semaine prochaine. Et bien entendu, comme d’habitude, il y aura des contre-temps et des ratées, des problèmes et des prises de tête, mais on essayera de les surmonter tranquillement !

Une réflexion au sujet de « Préparation du 2ème atelier »

  1. Mais dis-moi Nathalie…tes week-ends ont vraiment la même durée que les nôtres??? Ton énergie et ton efficacité m’impressionnent!

Lire vos commentaires est toujours un plaisir, n'hésitez donc pas !