Les masques, épisode 4 !

Le premier masque a été poncé et je suis franchement satisfaite du résultat, j’ai eu acheté des masques qui avaient plus de défauts que celui là… En plus, vu ce que j’ai dans l’idée de tester comme déco, il sera parfait. J’ai donc remis une sous-couche pour ensuite le peindre.

IMG_0417

Le deuxième masque en papier ménage a enfin fini de sécher grâce au généreux soleil de cet après-midi ! Et regardez, en plus il sourit !

IMG_0420

J’appréhendais le démoulage, mais finalement ça a été. Cependant, mettre deux carrés de papier au départ pour avoir une belle surface à l’inérieur était une fausse bonne idée :

IMG_0422

En effet, comme cette couche ne contient pas de colle, elle adhère pas bien partout et se déchire en sortant du moule. il aurait mieux valu couper aussi cette couche en petits morceaux. De plus, le papier ménage est fait pour agir comme une éponge, il sera plus prudent la prochaine fois de recouvrir le masque moule de vaseline. De toute façon j’aime tellement ce modèle que je vais faire un moule plâtre pour faire des masques ce sera sans doute ma nouvelle aventure de la semaine !

Combien pèse-t-il?

IMG_0425

15 grammes !

J’ai enlevé toutes les couches de papier qui ne tenaient pas bien. J’ai constaté qu’en fait j’ai bien ma couche uniforme à l’intérieur du masque. Et oui, le papier de ménage est « multi couche! ;-). Cette couche là tient au reste du masque parce que j’ai mis une couche de colle par dessus ! Ma bonne idée n’ était donc finalement pas si fausse que ça! J’ai découpé super facilement ce qui dépassait des yeux ainsi que le tour et j’ai essayé le masque (il ne pesait plus que 12 grammes):

Très léger et très confortable ! Il a l’air souple et solide, mais en le regardant en transparence je constate qu’il y a des zones à renforcer:

IMG_0431

Ceci est probablement dû à ma difficulté à retrouver, lors de la fabrication du masque, où j’avais déjà mis les couches précédentes. Mieux que du papier ménage imprimé dont je parlais dans l’article précédent, je vais acheter du papier ménage recyclé beige uni, ainsi, en alternant les couleurs, il sera plus facile de savoir où on en est et de compter les couches !

Je suis contente aussi de l’idée de découper les yeux directement dans le papier mouillé, ainsi ils sont parfaitement identiques au modèle. Il faudra mettre de la vaseline sur le bord et à l’intérieur du masque autour des yeux aussi.

J’ai remis des couches de papier pour compenser celles que j’ai enlevées et il faut bien constater que le papier ménage est fait pour absorber. Dès qu’il est mouillé, il fait éponge et se retrouve mouillé partout ! C’est quand j’ai constaté ça que j’ai réalisé que je venais d’enlever la couche de papier sans colle et qu’une fois mouillée, la première couche allait coller au modèle ! J’ai donc très rapidement enlevé le masque de papier mâché détrempé et enduit le moule de vaseline. Le masque s’est complètement aplati et j’ai cru qu’il était perdu! Mais heureusement j’ai pu le reposer sur le moule et il a repris sa forme sans problème. Ce qui est sûr c’est que la couche de vernis sera vraiment indispensable à l’intérieur comme à l’extérieur pour le protéger de l’humidité ! Je vais la mettre avant la peinture.

Voilà, tout ça se présente bien, je me réjouis que le masque sèche pour que je puisse voir comment il se comporte avec l’enduit et le ponçage !