La robe de la saison 2015 se précise !

Depuis quelques jours, je suis sur la tenue des filles 2015. Je suis en train de faire ma robe pour pouvoir comprendre les pièges et les erreurs. En effet,  je pars déjà avec un handicap car, n’étant pas enseignante de couture, je ne sais pas à quel point il faut guider les élèves. je sais juste qu’ils ont déjà fait plusieurs objets à la machine à coudre lors des  activités créatrices sur textile et qu’ils savent donc, comme tous les petits suisses, filles ou garçons, l’utiliser.

Mercredi passé, j’ai décidé de monter le haut. Malheureusement, alors qu’en général les explications des patrons Burda sont bien faites, celles-ci sont catastrophiques ! Il ne donnent jamais les numéros des pièces à utiliser, il faut aller les chercher dans le plan de coupe et en plus les pièces sont super mal dessinées, les formes ne correspondent pas à celles des schémas. Est-ce parce que c’est un patron de niveau difficile?  Cerise sur le gâteau, il y a un schéma du devant du haut, mais pas du dos. Bref, il faut jouer au Tangram pour comprendre comment associer les 15 pièces. et, oui il y a 7 pièces à l’avant et 8 au dos ! Nous avons mis une heure avec Caroline pour y arriver.

Samedi, j’ai repris les pièces du haut que j’avais coupées dans un tissu blanc très épais et j’ai préparé une séance didactique, photos à l’appui pour me souvenir comment associer les pièces. Ce modèle servira à se souvenir quelle pièces prendre et comment les tourner.

On pourra se référer au modèle pour voir comment les pièces sont tournées !

Le modèle a un volant de manche supérieur et un autre inférieur. Pour celui du haut, nous utiliserons la couleur de contraste de la jupe et pour le volant inférieur, le tissu de doublure et un voilage organza par dessus.

J’ai aussi assemblé la doublure et fait un petit volant en organza jaune pâle pour le bord de l’encolure.

Après que j’ai monté les manches, Frustella a pu faire un essayage la jupe et la sur-jupe ne sont pas encore cousues au haut

IMG_0409 Et bien il y a des détails qui ne me plaisent pas:

  • Le volant de col ne donne rien, c’est pas joli, c’était sympa d’utiliser mon pied de biche fronceur, mais je ne suis pas satisfaite du montage. Peut-être devrait-il être plus large…
  • Le volant de manche jaune pâle en doublure et organza est trop raide et on voit la couture à travers l’organza, c’est très moche ! J’ai essayé de le tourner une fois, mais ça ne marche pas… Il faudra le faire uniquement dans le tissu de doublure.
  • J’ai mis de la dentelle noire sur le côté de la pièce centrale, au dessus de l’arrondi du bas. Il faudrait en mettre aussi sur l’arrondi, mais en la fronçant pour qu’elle s’adapte mieux à l’arrondi.

Je passe aussi tôt à quelques modifications : J’enlève le volant inférieur et celui de l’encolure. Je pose de la dentelle noire sur l’encolure et sur l’arrondi de la partie centrale. Pour voir ce que donne la dentelle sur la couleur de la doublure qui sera aussi celle du décolleté et de la cagoule, j’ouvre les volants et j’en fait un cache-décolleté et un foulard. Bien entendu, la cagoule sera de forme différente !

DSC_0036Comme je veux pour ce projet surtout utiliser du matériel que j’ai déjà, j’ai regardé dans ma collection de guipures de col si je pourrais utiliser quelque chose dans le style des colliers faits l’an passé. J’ai effectivement une guipure écru-jaune pâle qui conviendra parfaitement et qui pourra être peinte et/ou customisée avec des rubans, des strass, des sequins, des perles, des cabochons, des fleurs en tissu, etc… Comme j’avais acheté des lots de 10 pièces, j’en ais assez pour toutes les filles.

DSC_0037Les deux tissus utilisés pour la jupe et la sur-jupe se plissent très facilement, je compte donc créer des plis dans ces deux tissus. Voici un exemple de plissage de la jupe qui n’est pas forcément définitif, la sur-jupe n’a pas été touchée.

DSC_0037

Il restera donc à reposer un volant de manche inférieur en doublure satin jaune pâle, Je veux faire un large volant organza  jaune pâle en bas de la jupe. Je ferai des essais de plissage de la sur-jupe et je regarderai s’il est nécessaire de remettre de la dentelle noir au bord. Il faudra ensuit que je m’attaque à la cagoule, j’ai déjà repéré un ou deux tutoriels.

Évidemment, il faudra aussi la rendre plus fofolle, j’ai notamment pensé à mettre des biais contrastés sur le plis de la jupe ou alors des perles ou des strass. Je vais aussi faire des fleurs un peu différentes de l’an passé pour faire 3 gros boutons de grandeur décroissante là où les rubans se croisent, au centre devant. Des perles sequins et autres seront utilisées pour les décos.

 

 

 

 

.

Une réflexion au sujet de « La robe de la saison 2015 se précise ! »

  1. Ca a déjà bien avancé !
    Vu d’ici le patron n’a pourtant pas l’air si atroce, mais c’est facile après avoir vu les pièces assemblées 😉
    Le résultat de base est plutôt concluant et avec les customisations ce sera encore mieux !
    Le test plissage ne me convainc pas mais comme tu l’as dit, ce n’est pas la version définitive. Je le trouve trop sage, trop « rangé »… 😉
    Beau travail en tout cas !!!

  2. Effectivement, une fois tournées dans le bon sens et assemblées les pièces paraissent bien plus dociles et le tout semble évident. Le problème est que quand on a les pièces dans les mains, et qu’elles ne correspondent pas au schéma et il y a bien des possibilités pour les assembler, on s’énerve, on mélange tout, on ne sait plus la quelle des deux symétriques va où, on imagine même des erreurs de numéros ! C’est surtout les pointes des pièces d’épaule qui nous jouaient des tours, elles se glissent et chevauchent partiellement les autres pièces ! On ne comprenait pas où elles allaient, et quand on a le nez dessus et que ça ne marche pas, il faudrait tout lâcher et revenir un moment après, si non, on s’enfonce, on tourne et on retourne! C’est claire que maintenant que j’ai fait 3x le montage ça ne pose plus de problème! Maintenant que j’y pense j’ai plusieurs éditions de ce patron, avec des photos de couverture et des variantes différentes, il faudrait que je vérifie s’ils n’ont pas amélioré la marche à suivre entre deux ! A mon avis, ils ont oublié des étapes sur celle là…

    Le plissage est effectivement pas définitif, comme tu l’as compris. J’aime bien la façon qu’ont les satins d’amplifier les plis, je trouve ça un peu magique, les satins des élèves sont un peu plus fin que le nôtre. Mon idée est vraiment que chacune puisse imaginer les plis comme elle le souhaite. Je pense cependant que même un plissage qui peut paraître banal accompagné d’un customisation adéquate, par exemple avec des sequins et des perles peut être moins sage à la fin. Je vais laisser travailler leur imagination et pour cela, éviter de leur proposer un modèle déjà plissé dont elles n’arriveront pas à se distancer. Bien entendu d’accord avec toi, pour le moment c’est beaucoup trop sage !

Lire vos commentaires est toujours un plaisir, n'hésitez donc pas !