Coup d’envoi du projet 2015

Après les achats à gauche et à droite du matériel pour le projet 2015, il était temps de se mettre à la couture. Comme déjà dit, je veux avoir fini de coudre ma robe (sans déco) avant la rentrée scolaire pour savoir exactement où je vais avec les élèves. J’essaierai aussi d’ailleurs de faire dans un tissu d’exercice une tenue de garçon.

Rappel du modèle choisi:

Les robes des enseignantes

Les robes des enseignantes

Aujourd’hui j’ai donc sorti le patron et mes tissus.

DSC_0001J’ai commencé par trier les pièces en deux catégories. Les jupes, sur-jupes et les deux volants de chaque manches sont des pièces qui seront froncées.Toutes les filles prendront donc le patron de même taille (la maximum) et les fronces seront plus ou moins serrées selon la morphologie de chacune. Pour la longueur des jupes, je prends de toute façon toujours une grosse marge, au cas où on déciderait de faire des plis ou si l’ampleur du jupon est différente de celui du modèle. J’ai donc découpé ces pièces directement sur les feuilles du patron.

Les autres pièces seront décalquées dans les bonnes tailles sur des papiers de soie. je note sur mes pièces toutes les subtilités et modifications qu’il ne faut pas oublier.

Par exemple, je prévois dans le dos de mettre un laçage et non une fermeture éclair pour que nous puissions adapter notre tenue légère aux rigueurs d’un éventuel carnaval dans l’hiver vénitien en 2016. Sous le laçage, il y aura un soufflet de tissu qui permettra d’élargir un peu pour mettre des vêtements chauds dessous. De même, je fais des emmanchures plus larges que celles de la taille prévue pour qu’une couche supplémentaire passe facilement. La jupe se fermera aussi avec un lacet donc pas de souci de ce côté là-non plus. Le noeud cachera l’intersection entre la jupe et le haut.

Comme il sera sans doute, même a deux, difficile de vérifier toutes les pièces de chacun de nos 8 élèves, de voir s’ils suivent le droit fil, s’ils placent les pièces correctement sur les plis, le bon nombre de fois et surtout qu’ils nous fassent vérifier avant de couper etc… Je vais sans doute découper toutes les jupes et sur-jupes, ça évitera que certaines attendent que d’autres aient fini comme il n’y aura qu’un modèle. En plus c’est assez simple, on découpe 6x la même pièce et 2x une autre par personne.

Pour les autres pièces, le contour est assez compliqué à décalquer à cause des modifications à faire et des coutures à ajouter. Il ne faut pas se tromper, le patron est en taille 36-52, il y adonc beaucoup de lignes! Le plus simple va donc être de préparer les patrons de chacun en tenant compte des modifications et des coutures, les épingler sur les tissus. Ils n’auront plus qu’à découper en suivant le calque bord à bord.

Lors du premier atelier, je leur montrerai la robe et le costume  terminé pour les motiver et qu’ils voient où ils vont. Ils pourront même s’ils le souhaite aller voir sur les modèles à quoi correspondent les pièces qu’ils sont entrain de découper. Je leur montrerai ensuite les patrons non découpés, j’ai celui des filles 2x et celui des garçons sera entièrement décalqué. Je leur expliquerai comment on choisit la découpe à faire, comment on oriente le tissu, puis je leur donnerai chacun leurs tissus avec les calques épinglés pour qu’ils découpent leurs pièces. Nous aurons ainsi plus de facilité, pour un premier atelier en plus, à les coacher. J’ai pris cette décision aussi parce que dans ce genre de projet, si on se trompe, si on donne des coups de ciseaux n’importe où, ça peut être un grand bout de tissu qui devient inutilisable d’un coup !

Le nombre de pièces n’est pas astronomique, il y en a 15 en tout. Comme j’ai bien assez de tissu de doublure, nous allons doubler tout le haut, y compris les manches pour leur donner plus de tenue, ce qui n’était pas prévu sur le patron.

J’ai donc moi aussi découpé toutes mes pièces:

Le tissu foncé est du polyester, contrairement à celui des élèves qui est du taffetas (il n’y en avait pas dans notre couleur). Il s’agit de rideaux qui glissent beaucoup les uns sur les autres. Il y a deux rideaux par personne. J’ai donc mis les deux rideaux l’un sur l’autre pour découper mes pièces doubles et j’ai dû les fixer avec des pincettes. J’ai pu découper mes jupes dans la largeur et orienter toutes les pièces dans ce sens, ça ne change rien pour les reflets qui restent aussi jolis que dans l’autre sens. Il me restera ainsi bien assez de tissu pour le chapeau et les accessoires. Toutes les pièces du haut à part les manches sont aussi découpés dans une triplure pour les rigidifier un peu.

Le volant de manche supérieur est dans le même tissu que la jupe, le volant du bas est en organza jaune pâle avec une couche de doublure. Le long de la partie contrastée en haut il y aura un volant froncé d’environ 5cm de large dans le même organza que les volants de manche et peut-être en bas des jupes aussi (et oui, maintenant que je sais utiliser un pied fronceur ! 😉 )

Après avoir tout découpé, j’ai fait les coutures latérales des jupes et sur-jupes ainsi que les fronces du haut. J’ai  posé le tout sur le mannequin de couture.

La suite des opérations consistera à faire le haut, puis les 3 parties seront fixées ensemble pour former finalement une robe d’une pièce

Le tissu brun est très souple, ce qui permettra d’imaginer plein de plissage, chacune pourra, à partir du modèle de base, imaginer les plis qu’elle veut ! On peut le serrer plus ou moins sur l’avant. On peut mettre plus ou moins de plis sur la partie avant de la jupe et même la plisser en la remontant un peu puisqu’on a une bonne marge de tissu. On peut ajouter des décos, des rubans, des galons Ainsi, on aura des variantes  du même modèle de base dans des couleurs différentes et c’est ce que je trouve sympa.

Voilà, c’est tout pour ce week-end! Je suis contente car ceci m’a permis de recentrer un peu sur le projet 2015.  J’avais, ces derniers temps plus cogité sur celui de 2017 et un peu oublié le plus urgent !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Coup d’envoi du projet 2015 »

  1. C’est super de voir avancer pas à pas le projet, la confection des costumes… Et je suis toujours de plus en plus admirative ! (petit détail peut-être que chez vous on parle d’une fermeture « éclaire », mais chez nous c’est une fermeture « éclair », peut-être parce que ça se ferme en un éclair ?). J’attends avec impatience la suite… et les dates du carnaval d’Yvoire !

Lire vos commentaires est toujours un plaisir, n'hésitez donc pas !