Encore des essais techniques !

Tout d’abord, porcelaine froide, le retour…

Pendant que ma pâte est encore fraiche, j’ai profité hier de refaire des essais en tenant compte des remarques du précédent article. Je voulais fabriquer des fleurs pour essayer de les monter sur un collier. J’ai commencé par du très massif en utilisant la technique simplicime de Babou bricole. Elle l’utilise avec ses petits élèves, je devais être capable de m’en sortir ! Et effectivement c’est massif mais solide. Il est facile de faire un trou dedans pour la monter ensuite en collier.

Ensuite, j’ai essayer d’utiliser une technique de fleurs en tissu, j’ai prise des disques que j’ai plié en 4. Comme le pétale faisait un peu vide, j’ai mis une boule planche pailletée à l’intérieur… C’est pas transcendant comme fleur, mais ça marche, on doit pourvoir faire quelque chose de joli en utilisant plusieurs diamètres de ronds dans différentes couleurs et en enfilant les pétales les uns dans les autres. A essayer une autre fois, je n’y ai pas pensé sur le moment…

Ensuite je voulais essayer des fleurs plus grandes, à pétales plus fins mais quand même suffisamment solide pour être montées en collier. J’ai fait une fleur à 4 pétales et une à 5. J’ai aussi essayé de faire des étamines, que j’ai retiré ensuite car elles n’étaient pas adaptées à cette fleur. Le centre de la deuxième fleur est une boule de pâte roulée dans des perles de rocaille dorées.

Comme ma pâte est une pâte d’exercice, j’ai mélangé des déchets de pâtes de couleur différentes ce qui me donne maintenant des couleurs un peu ternes, mais c’est pas grave…

J’ai refait une rose en faisant les pétales un peu plus épais et en les disposant l’un après l’autre, elle est bien mieux réussie. Voici le petit bouquet créé dimanche matin, après le séchage. Les paillettes donnent un effet brillant, comme si j’avais déjà verni !

DSC_0021Tout est bien solide et tout a été percé pour être montée en collier. Ce sera la prochaine étape. Je veux essayer de combiner celà avec du fil alu, de la résille tubulaire et de l’organza métallique.

Hier soi j’ai encore testé la technique fil métallique-collant. J’ai voulu faires de papillons, plus simple pour commencer. J’ai suivi un tutoriel qui semblait assez simple et qui l’est, en effet. Je n’ai pas de collants dans les couleurs dont j’ai besoin. J’ai donc pris un collant couleur chair et j’en ai profité pour essayer de le peindre après.

Technique assez facile, cependant il faut que je modifie quelques petites choses. Les diamètres des cercles de base des ailes des papillons inférieures et supérieures étaient trop proches, il faudra la prochaine fois que j’essaie avec plus de différence. Ceci me permettra aussi de faire des ailes de forme plus découpée. Je vais aussi essayer de peindre le collant avant de l’utiliser en le mettant sur un tambour à broderie. Je trouve en effet dommage de perdre les nuances de couleurs dans les plis. Je ne voulais pas coller de strass sur mes prototypes, mais il y en aura sur les papillons… Il faut que j’arrive à découper le collant plus près du fil pour éviter des bourrelets trop gros au niveau du noeud.

Sur la lancée aujourd’hui, je me suis remise à faire des fleurs en tissus. J’avais eu de la peine lors de mes essais l’an passé à faire quelque chose de correct avec des fleurs kanzashi. Les fleurs que nous avons fabriquées pour les costumes 2014 n’en sont pas. Je suis plutôt maladroite et il y avait un truc que je ne comprenais pas comme il faut. Cet après-midi j’ai bien avancé, j’arrive maintenant à créer des modèles toute seule ! Mon problème reste d’assembler mes pétales, il faut vraiment que je trouve la technique ! Je crois qu’il faut commencer par moins serrer, contrairement à ce qu’on doit faire avec la technique de fleurs 2014… En attendant, j’ai réussi à faire un prototype de papillon ! Les finitions ne sont pas jolies car j’ai bataillé pour l’assembler, pourtant les pétales étaient jolis! Idem pour les fleurs avec des dessins plus complexes à l’intérieur des pétales ou les pétales à deux couleurs! Il faudra encore que j’essaie de faire des spirales à l’intérieur des pétales… En attendnat, l’assemblage est moche, c’est tristoune !

Pour les papillons, il faudra utiliser du tissu plus léger, organza ou tulle car là, tout s’alourdit. J’ai trop serré les différentes ailes entre elles et tout le joli effet de plissé à l’intérieur des pétales s’écrase.

Voilà, je vais encore publier un article ce soir car, comme un écrivain se retrouve parfois emporté où il ne s’attendait pas par ses personnages, j’ai passé une bonne partie de ma matinée sur une partie de mon costume par laquelle je ne pensais pas du tout commencer !