Et un pt’it sac pas prévu en plus !

En repensant au programme que Mélanie notre dévouée photographe nous a concocté pour ce prochain week-end à Venise, je me suis dite qu’il allait falloir trouver une solution pratique à un problème qui peut sembler anodin mais qui prend de l’ampleur quand on est costumé !

Comme elle ne sera là que jusqu’à lundi, elle veut en profiter au maximum. Ainsi, elle veut nous photographier dans plusieurs endroits qu’elle aime particulièrement à Venise et surtout, dimanche elle veut nous emmener à Burano faire des photos au milieu des maison colorées, elle a même repéré celles qui mettront en valeur chacune de nos tenues pour des photos en solo ou de groupe.

On se réjouit beaucoup,  mais une excursion à Burano c’est environ 90 minutes de trajet aller et idem au retour, en costume bien entendu. Il va donc falloir à un moment donné nous ravitailler sur place. Le restaurant est difficilement imaginable, question volume à table, d’autant plus que j’aurais bien trop peur de tacher les tenues. Une belle tache de sauce tomate ou de mozzarella coulante le deuxième jour de carnaval, c’est moyen quand même ! On exclut donc le restaurant, mais aussi les délicieuses spécialités italiennes, panini coulant en tête, qu’on mange en général sur le pouce à midi !

Après réflexion, il faut trouver quelque chose qui se grignote sans risque. Nous en sommes arrivées à la conclusion que l’idéal était un biscuit sec style Blévita avec des petits Kiri et on achètera de l’eau sur place. On mangera mieux le soir ! Mélanie étant déjà bien chargée avec son matériel photo (divers objectifs, trépied, gros appareil photo…) Il fallait trouver une autre solution pour le transport de nos victuailles. Nos bourses sont un peu petites pour ça !

En plus, pour manger il faut enlever le masque. on se retrouve alors avec le maquillage « panda intégral » pas tellement esthétique, il faut bien l’avouer. Nous sommes donc en train de finir de customiser des loups qu’on pourra mettre sur les yeux le temps que l’on mange dans un coin discret. Le « loup pour manger » était un projet que nous avions abandonné en cours de route, mais finalement, ça n’était pas une mauvaise idée. Les 6 loups des deux familles seront donc prêts  au départ. Une décoration toute simple, avec de la peinture et de la colle à paillette sans décos qui risquent de se décoller ou qui prennent de la place. Le plus discret et léger possible au fond d’un sac !

DSC_2015

Donc si on résume: pour transporter les victuailles + les masques il fallait que l’une d’entre nous ait un sac. J’en ai donc fabriqué un assorti à ma tenue que je n’utiliserai que les jours où ce sera nécessaire ! Après réflexion, je me suis dite qu’il fallait qu’il soit plat et que je puisse le tenir à la main ou le mettre sur l’épaule au choix. Je suis arrivée à ça:

Une fois terminé, il restait à le décorer pour qu’il soit vraiment assorti à la jupe. J’ai donc fabriqué une nouvelle quinzaine de fleurs et mis des tiges bleues claires.

Voilà un accessoire supplémentaire! Qui donc avait bien pu dire que tout était terminé ? 😉 Quand on est une cogiteuse chronique on ne se refait pas, c’est ainsi ! A cette heure, je ne sais pas encore ce que je vais trouver à inventer d’ici la fin de la semaine !