Les masques

Nous avons fait le choix de faire les mêmes masques pour tous en remplaçant chez Christian la fleur des autres masques par un ancre de bateau pour le rendre un peu plus masculin.

Mélanie nous avait rapporté des masques blancs du carnaval où elle a fait un saut en 2013, nous avions acheté des masques sur place et j’en ai recommandés quelques uns, ainsi chacun a pu faire son choix pour trouver ceux dans lesquels il se trouvaient les plus à l’aise puisque les formes diffèrent légèrement. Stéphanie a aussi trouvé des masques qui lui convenaient lorsqu’elle a rejoint notre projet. Cette fois nous faisons deux masques chacun pour avoir du rechange en cas de problème. Il vaut mieux laisser sécher le masque durant le jour suivant son utilisation et le remplacer par le 2ème. En 2011 nos masques avaient craquelé pour plusieurs raisons liées à notre inexpérience (pas de trous de nez, par exemple).

Première étape après le choix des masques. la sous-couche pour que la peinture adhère bien.

Caroline fait une opération chirurgicale aux masques qui n’ont pas de trous de nez

Les masques sont ensuite peints en beige clair

On utilise un voilage qui a les mêmes dessins que le tissu de nos jupes pour décalquer les décos des masques.

On en profite aussi pour dessiner la limite du tissus du haut et tour du masque.

Mélanie, championne du monde de maquillage sur masque nous donne un coup de main bien utile avec des stylos de peinture

On découpe le tissus sizoweb de déco du masque grâce à notre modèle de mousse.

On fixe le sizoweb à la colle en spray

On peint les décos dans les couleurs des tenues et on colle les galons.

On passe 7 couches de vernis, mais, expérience faite, attention de ne pas passer d’un type de vernis acrylique ou résine à un autre, car on est bon pour tout reprendre à zéro. La peinture devient toute jaune et craque. Ci-dessous des masques en phase de décapage:

Une fois tout repris à zéro, on peut passer aux décos:

On ajoute quelques fioritures peintes à l’avance, et on termine les masques avec des paillettes et des strass.

Une réflexion au sujet de « Les masques »

    • Bonne question ! Après coup je me suis posée la même. j’avais lu à quelque part que traditionnellement ils mettaient 7 couches de vernis sur les masques alors je me sis dit que ça évitait peut-être que ça craquelle ensuite et que ça rendait le tout plus solide… Mais ça a été la catastrophe. Tout a jauni ! Il a fallu tout reprendre à zéro. Je pensais que c’était parce que j’avais mélangé différents vernis, mais non, deuxième essai toujours aussi peu concluant… Finalement j’en suis restée à quelques couches de peinture laquée…

Lire vos commentaires est toujours un plaisir, n'hésitez donc pas !